Camille Laurens, Fille

Highlighted

Camille Laurens, Fille

Ca commence ainsi : l'annonce d'une naissance, en France, dans les années 1960. Une petite fille voit le jour, en pleine santé, et pourtant sa venue au monde, déjà, déçoit. Laurence, personnage central du roman est en effet  non pas un garçon comme le souhaitait son père  mais une fille. Il lui faudra une vie et toutes les expériences d'une existence de femme pour comprendre en quoi ce statut biologique, de l'avis de sa propre famille, est une malédiction... et tenter de s'en affranchir.


C'est un roman complet, qui dit la difficulté d'avoir à soi une identité heureuse lorsque l'on est éduquée dans le dégoût de son propre [modéré] et qui rappelle aussi le rôle que joue le langage dans l'apprentissage de la supposée infériorité ou supériorité de l'autre.


Un texte qui aborde des sujets aussi divers que la matrescence, le deuil, le couple, les violences obstétricales et psychologiques, l'avortement, l'inceste, le désir, la féminité, et la transmission. On y voit notre héroïne lutter à tout âge entre des injonctions paradoxales, cherchant à déterminer en quoi son chromosome XX et l’éducation qu’elle a reçue la déterminent contre son gré à jouer le si triste rôle que la société assigne parfois aux femmes, tout en essayant de défendre son droit au bonheur et sa liberté de choix.

 

Si les chapitres s'enchaînent laissant le lecteur tremblant d'indignation, la fin est solaire et le voit davantage apaisé. Il se trouve dans ce titre un panel d'émotions à faire pâlir d'envie un arc-en-ciel, et une écriture aux mots parfaitement pesés.

Le destin d'une femme d'hier et d'aujourd'hui, somptueusement raconté. ♥

Cultura Bordeaux Lac
Les dernières discussions
Tout afficher >