Ce lien entre nous de David Joy

Ce lien entre nous de David Joy

ce-lien-entre-nous-9782355847295_0(2).jpgCe lien entre nous de David Joy

 

En Caroline du nord, un braconnage se transforme en drame. Darl Moody tue par accident le frère de Dwayne Brewer, la personne qu'il ne fallait surtout pas provoquer. Aidé de son ami Calvin, Darl va dissimuler le corps, mais pour combien de temps?

Avec ce roman très sombre, David Joy nous raconte, d'une plume acérée, une histoire de violence dans un décor majestueux. Un grand auteur qui nous tient encore après la lecture, un roman que l'on n'oublie pas.

Explosif!

 

 

https://www.cultura.com/ce-lien-entre-nous-9782355847295.html

Cultura Saint Maximin
9 Réponses 9

Ce lien entre nous de David Joy

9782355847295ORI.jpg

Pour celles et ceux qui aiment les polars noirs, voici celui qui vous faut.

J'avoue avoir été agréablement surprise car je ne suis pas adepte des romans en lien avec la chasse et la nature.

 

L'histoire ce déroule en Caroline du Nord dans les Appalaches. Darl Moody un braconnier sans scrupule veut absolument en découdre avec un Cerf qu'il avait repéré. Il se tapit dans la nuit, voit un sanglier , arme son fusil et tir. S'approchant du cadavre pour terminer son œuvre, il constate que son sanglier n'est d'autre que Carol Brewer dit Sissy venu voler du ginseng au propriétaire terrien. Et là notre braconnier fait moins le malin, surtout que son frère Dwayne n'est pas un tendre et à la réputation d'avoir le sang chaud.

Ni une, ni deux Darl appelle son meilleur ami Calvin Hooper à la rescousse. Ils enterrent le corps ni vu ni connu. Bien entendu vous pensez bien que les choses ne vont pas en rester là. Dwayne va découvrir le poteau rose et passera un bref moment en tête à tête avec Darl. Calvin aura droit aussi à son moment d'intimité avec Carol mais celui-ci va le torturer psychologiquement et le faire chanter en kidnappant Angie sa copine.

Rien de bien exceptionnel vous me direz, c'est ce que je pensais au début, mais là ou l'auteur David Joy fait la différence, c'est dans la description des personnages. Vous en apprendrez un peu plus sur les liens entre Sissy et Dwayne et les raisons pour lesquelles, ce dernier tenait tant à lui et le protégeait. Ce qui va  vous brouiller sur vos opinions que vous pourrez avoir d'emblée.

L'ambiance est sombre, les rapports de fraternité sont mis en avant avec brio, les personnages bien construits, la plume maîtrisée.

Bonne lecture

 

Angéline

Cultura La Villette

 

https://www.cultura.com/ce-lien-entre-nous-9782355847295.html

 

Re: Ce lien entre nous de David Joy

Bonjour @Ange-LaVillette 

Vous m'avez vraiment mis l'eau à la bouche avec ce polar... Vite, dans ma PAL!

Re: Ce lien entre nous de David Joy

Elle s'agrandie, elle s'agrandie votre PAL Smiley clignant de l'œil

 

Bonne lecture et à bientôt

 

Angéline

Re: Ce lien entre nous de David Joy

Pour tout vous dire, @Ange-LaVillette , elle vient de se diviser par genre, sinon, je ne m'y retrouve pas!!! Smiley très heureux

Re: Ce lien entre nous de David Joy

@soff78 excellente idée de faire une PAL par genre ! Comment faites-vous d'ailleurs pour organiser votre PAL ? Un cahier, sur le téléphone, l'ordi ? 

Re: Ce lien entre nous de David Joy

Bonjour @Sophie-Cultura 

Je fais ça très simplement sur mon portable via le bloc note : une note par genre (polars, littérature, heroic fantasy) et j'inscris le titre + l'auteur.

Je ne suis pas geek pour deux sous, alors je reste sur de l'ultra-simple et accessible partout!

Re: Ce lien entre nous de David Joy

Bonjour @Ange-LaVillette ! Un grand merci pour ce coup de cœur ! Il existe déjà un avis sur le forum à propos de ce livre. Je me permets donc de déplacer le vôtre sous celui déjà existant afin que les lecteurs puissent profiter de vos deux avis. Smiley heureux A très vite

Re: Ce lien entre nous de David Joy

Bonjour @laurene-cultura

 

Vous avez bien fait.

Merci à vous et merci pour nos lecteurs

 

Bonne journée 

 

 

Re: Ce lien entre nous de David Joy

Coup de coeur pour moi aussi :

 

Je remercie  les éditions Sonatines pour l’envoi de ce roman.

 

La Caroline du Nord. Les paysages somptueux des Appalaches. Ses petites villes dont les habitants respectent avec application le second amendement de la Constitution américaine : le droit de porter une arme.

 

Armes de chasse bien souvent car pour beaucoup de ces habitants le gibier tué permet bien souvent de survivre, l’économie de la région n’étant pas florissante. Le braconnage est aussi régulièrement pratiqué.

 

Alors que la période de chasse n’est pas encore ouverte, Darl Moody se retrouve à l’affût au crépuscule sur les terres d’un de ses voisins, absent pour plusieurs jours, là où il sait avoir une chance de tuer un cerf.

 

La visibilité n’étant plus très bonne, il abat ce qu’il pense être un sanglier. Or, il va constater avec effroi qu’il vient de tuer un homme qui n’aurait pas dû, lui non plus, se trouver là.

 

La victime est Carol Brewer dont le frère, Dwayne, a tout de la brute épaisse. Affolé, Darl fait appel à son ami de toujours, Calvin, afin de faire disparaître le corps. Enterrer le corps dans le champ derrière la ferme de Calvin sera le point de basculement de leurs vies :

 

 » Rien ne s’était encore fixé dans son esprit, ce qu’ils avaient fait pendant la nuit semblant aussi irréel et onirique que s’il avait tout imaginé. Il ne s’était pas écoulé assez de temps pour qu’il sache si c’était une chose avec laquelle on pouvait vivre, ou si ça le rongerait. Ils étaient encore trop proches des évènements pour les voir avec une quelconque perspective. (…) Près des boîtes aux lettres, il resta assis avec l’esprit vide, engourdi, ne sachant s’il devait tourner à droite ou à gauche. Il connaissait le chemin pour rentrer chez lui, mais les choses qui avaient toujours été simples ne le seraient plus jamais. »

 

Effectivement, leurs vies vont être déviées de leurs cours, Dwayne Brewer ayant décidé de venger la mort de son frère.

 

Dans ce roman, la violence des humains peut sembler résulter de la dureté de la nature qui les entoure. Or, la vie sauvage n’est jamais violente gratuitement, contrairement à l’homme :

 

 » Le destin est un truc marrant, songea-t-il, le fait que les choses pouvaient sembler insignifiantes sur le moment, mais finir par être ce qui anéantirait la vie d’un homme. Il y avait tellement de haine dans son coeur, tellement de dégoût, car il n’avait jamais eu les cartes pour remporter une seule main. Il y avait toujours eu deux choix : on pouvait s’allonger et encaisser, ou on pouvait attraper quiconque se trouvait à sa portée et l’étrangler afin de ne pas être le seul à souffrir. Ce choix avait toujours été facile, et sa décision ne fut pas différente à cet instant. « 

 

 » Ce lien entre nous » est un roman au souffle puissant qui nous tient en haleine jusqu’à son point final.

Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >