Ce qu'il nous faut, c'est un mort, de Hervé Commère

Ce qu'il nous faut, c'est un mort, de Hervé Commère

Bonjour tout le monde,

 

Je viens de terminer "Ce qu'il nous faut, c'est un mort", d'Hervé Commère. J'ai découvert cet auteur via le Comptoir des libraires, organisé par @julie_cultura  avec Julien, sur le polar.

 

Je dois dire qu'on est là plus dans le drame social que dans le polar pur et dur. On est à Vrainville, bourgade normande ultra-dépendante de son usine de lingerie Cybelle. Toutes les femmes du village (ou presque) y travaillent. Il y a plus de cent ans que l'entreprise existe, transmise de père en fils. Vincent, le petit-fils du fondateur décide de vendre. Panique à Vrainville, le village va mourir, c'est sûr. Que faire pour empêcher l'inéluctable? A partir de là, les actions de plusieurs personnages vont être déterminantes pour la suite de l'histoire, actions dictées par le poids du passé, et notamment des évènements survenus un fameux 12 juillet 1998.

 

Pour une première lecture d'un roman d'Hervé Commère, je suis vraiment ravie. Tout y est : le suspense, l'Histoire avec un grand H, les relations d'amitié, d'amour, les secrets, la résilience. Pour attirer l'attention sur elles, les femmes de Vrainville auront même leur mort (comme le titre l'indique) et l'enquête sera le dénouement de l'histoire. On se doute bien que tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir, mais le bon sens et l'empathie peuvent faire revivre.

 

La lecture de ce roman est facile, fluide. L'écriture est moderne et enlevée. Tout est vivant, on est à Vrainville, on participe aux manifestations, on roule en bord de falaise, on boit un verre au café de la Place. J'aime beaucoup la façon de l'auteur de donner quelques indices sur le futur pour nous expliquer l'inévitable. Les actions se suivent les unes après les autres, on ne s'ennuie pas un seul instant.

 

Je n'ai qu'une hâte : mettre la main sur un autre roman d'Hervé Commère pour me plonger dans de nouvelles tranches de vie et faire connaissance avec de nouveaux personnages si attachants!

2 Réponses 2

Re: Ce qu'il nous faut, c'est un mort, de Hervé Commère

@soff78 je n'ai lu, pour l'instant, qu'un seul livre d'Hervé Commère "Sauf" que je te recommande car je l'avais beaucoup aimé. Du coup, je vais mettre ma chronique sur Sauf car il est vraiment à découvrir.

Re: Ce qu'il nous faut, c'est un mort, de Hervé Commère

Merci @soff78 j'ai également découvert Hervé Commère via le comptoir des libraires avec @julie_cultura c'était vraiment très intéressant de découvrir son univers grâce à Julien, libraire Cultura. 

Voici l'avis complet sur "Sauf" de @MAPATOU ! 

Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >