Code 93, de Olivier Norek

Code 93, de Olivier Norek

 

IMG_20190331_145102_445.jpg

 

                                              Code 93

 

Résumé : Un cadavre entièrement brûlé, mais rien d'autre n'est brûlé autour. Autocombustion ? Un mort qui se réveille pendant son autopsie. Résurrection ? Le capitaine Coste n'est pas de ceux qui croient à ces balivernes. Il va enquêter pour trouver qui se cache derrière tout ça.

 

Mon point de vue : J'ai beaucoup aimé mon premier Norek. On sent l'ancien flic par la force de détails dans son écriture : les affiches dans la salle de pause, la description des banlieues et de leurs codes, les procédures à suivre etc. Les personnages parlent "vrai", pas de façon littéraire, on est véritablement immergés avec eux dans leur enquête. La dernière phrase de l'histoire m'a donné un pincement au coeur. Vite vite, un autre Norek !

 

Le lire en grand format

Le lire en poche
Le lire en ebook

Cultura Montauban
1 Réponse 1

Re: Code 93, de Olivier Norek

Premier roman d’Olivier Norek, et qui devait l’inscrire dans la liste des meilleurs auteurs de polars français. 

Le décor se plante en Seine Saint-Denis au coeur des quartiers, là où les codes 

en vigueur obéissent à une organisation interne et mouvante. 

 

Le roman s’ouvre sur une autopsie au déroulement peu banal, de quoi impressionner les moins  sensibles et l’on se met à la place de l’opérateur! Le pseudo-meurtre initial, commis en ayant recours à un rituel remarquable, est suivi d’un deuxième aussi étrange. Les rumeurs sur fond d’ésotérisme vont bon train. 

Le capitaine Coste ne se laisse pas berner par les apparences, le rationnel est son domaine. 

Et l’enquête aboutira à des révélations troublantes.

 

C’est dans ce volume que l’on fait aussi connaissance avec la brigade, qui s’enrichit d’un nouvel élément lorsque l’histoire débute. La nouvelle recrue devra faire ses preuves.

 

Excellente intrigue, suffisamment complexe pour s’y accrocher et pas trop alambiquée pour éviter de s’y perdre. 

 

On perçoit l’expérience de l’autre derrière les situations décrites. Les dialogues sont parfaits, à la fois réalistes et souvent humoristiques. 

 

 

Envie de lire rapidement le troisième opus .