Comment je suis devenu un super héros de Gérald Bronner (mise à jours)

RÉSOLU

Comment je suis devenu un super héros de Gérald Bronner (mise à jours)

 

 

 

 

Titan est un super-héros un peu dépressif depuis qu’Alicia l’a quitté. Pour ne rien arranger, il vient de perdre une place au Panthéon Top 30, l’émission de télévision qui classe les trente super-héros les plus populaires d’Amérique. Dans ces conditions, va-t-il pouvoir affronter l’un des pires ennemis de sa carrière ? Celui que les journalistes nomment déjà le « vampire de New York », un tueur en série qui s’attaque aux surhommes.

 

Gérald Bronner est universitaire et sociologue, auteur de plusieurs essais. Mais pas que, puisqu'il écrit aussi du polar, dont Comment je suis devenu un super-héros ?

Un croisement du polar et des comics.  Le sujet est intéressant, et plutôt original. Le problème, c'est que l'auteur se prend les pieds dans le tapis. On a l'impression qu'il cherche à jouer sur plusieurs tableaux à la fois, tantôt l'humour, tantôt l'intimisme, tantôt la noirceur.

Titan est un personnage attachant mais mal développé car  il empile ses facettes par couches successives au fil des pages. Le coté humain et complexe se trouve ainsi réduit à un catalogue d'émotions et d'attitudes.

On ne retrouve ni la drôlerie pathétique des pitoyables Mystery Men, ni l'impressionnante et géniale relecture du mythe super-héroïque proposée par les Watchmen, ni les difficultés d'insertion sociale rencontrées par les protagonistes des X-men, des 4400 ou de Heroes, ni même la pénétrante mélancolie du film Incassable où le personnage central a refoulé sa nature profonde.

 

L’adaptation cinématographique de Douglas Attal devait sortir prochainement au cinéma mais finalement sera diffusé sur Netflix le 9 juillet 2021.

 

À Paris  en 2020, les surhommes sont désormais parfaitement intégrés à la société. Le lieutenant Moreau (Pio Marmaï ) est chargé d’enquêter sur des incidents provoqués par une mystérieuse substance procurant des  super-pouvoirs  à ceux qui n’en avaient pas. Il doit faire équipe avec Cécile Schaltzmann (Vimala Pons ), nouvelle recrue tout juste débarquée de la brigade financière . Les deux policiers vont pouvoir compter sur l’aide de Monté Carlo (Benoît Poelvoorde ) et Callista (Leïla Bekhti ), deux anciens justiciers, pour stopper le trafic de cette substance. Mais l'enquête va cependant se compliquer lorsque le passé de Moreau ressurgit.

Balises (3)
Cultura Auxerre
2 Réponses 2
Solution

Re: Comment je suis devenu un super héros de Gérald Bronner

 

Vous aimeriez être un super-héros ? C'est parce que vous ne savez rien de la vie qu'ils mènent ! Titan est un super-héros un peu dépressif depuis qu'Alicia l'a quitté. Pour ne rien arranger, il vient de perdre une place au Panthéon Top 30, l'émission de télévision qui classe les trente super-héros les plus populaires d'Amérique. Les potes du commissariat de Lexington Avenue ont beau être ses premiers supporters, Titan n'a plus goût à rien. Dans ces conditions va-t-il pouvoir affronter l'un des pires ennemis de sa carrière ? Celui que les journalistes nomment déjà Le Vampire de New York, un tueur en série qui s'attaque aux surhommes. Alors qu'il mène l'enquête, aidé par son vieux collègue Monté Carlo, un ex-super-héros, contraint à une retraite forcée depuis qu'à force de coups encaissés, il a développé la maladie de Parkinson, Titan est conduit à remuer les eaux boueuses du mythe des super-héros. Alors une question bientôt s'impose à lui : sera-t-il le prochain sur la liste du Vampire de New York ?

Je suis plutôt friande des histoires de super-héros. De ce fait, lorsque j'ai vu ce roman proposé par Le Livre de Poche sur NetGalley, je me suis lancée dans cette lecture.
Malheureusement, j'en ressors plutôt déçue.
 
L'intrigue est très longue à se mettre en place. On est bien loin de mes attentes. Pendant la grande majorité de l'ouvrage, l'enquête est en second plan, ce que j'ai trouvé dommage.
Il y a énormément de longueurs. Le rythme est aux abonnés absents, ce qui m'a provoqué un certain ennui. L'auteur parle beaucoup pour ne rien dire. L'intrigue n'est pas maîtrisée et cela se ressent grandement.
 
Je n'ai pas aimé le personnage principal, Titan. Il aurait pu être intéressant s'il avait eu un meilleur traitement. La complexité de l'être humain (ou du surhomme) est réduite à une superposition de facettes des personnages.
 
Par ailleurs, certaines phrases étaient vraiment limites. On a souvent frôlé de très près le racisme et le sexisme sans que ce soit remis en question.
 
Je ne dirais pas que ce livre est mauvais. Il y a des réflexions intéressantes, notamment sur la banalisation de la violence ou encore la vision des super-héros comme stéréotypes culturels américains. Toutefois, cela n'a pas été suffisant et le roman reste ennuyeux. L'auteur avait de bonnes idées de base mais n'a pas su les exploiter avec intérêt et pertinence.
Bref, cela ne l'a pas fait avec moi.
 

Re: Comment je suis devenu un super héros de Gérald Bronner

@PsychéeDélik , l'intrigue traîne en longueur aussi bien dans le roman et l'adaptation. En regardant le film nous avons une perception différente. Gary Moreau (Titan) n'est pas vraiment aimé par ces collègues contrairement au livres, nous sommes à Paris au lieu des USA.  L'enquête passe toujours au second plan mais j'ai aimé comment on explique les raisons de la dépressions de Gary Moreau, comment il est devenu le correspondant entre héros et police, son côté humain et pourquoi il agit comme sa. Mais aussi la réflexion. J'étais étonné de ce film made in France meilleur que l'ouvrage. Même si ce personnage est détesté voir un looser il est généreux.