David Eliot - L'ile du crâne de Anthony Horowitz

David Eliot - L'ile du crâne de Anthony Horowitz

On m'avait dis que l'auteur de Harry Potter avait tout copié d'Anthony Horowitz avec son roman "L'ile du crâne". Je ne voulais d'abord pas y croire, c'est pas possible. Du coup je me suis dis qu'il fallait que je lise le roman pour m'en rendre compte. Et bien oui, enfin elle n'a pas tout copié, elle s'en est inspiré et à créer son univers autour. Mais quand même...

 

Et j'ai adoré "L'ile du crâne", c'est quand même un peu plus sombre qu'Harry Potter, paru en Angleterre en 1988 et en 1991 en France, 

 

David Eliot est un enfant qui a bientôt 13 ans. Il vient d’être renvoyé du collège Beton. En apprenant la nouvelle, son père (qui est très violent envers sa femme) entre dans une colère noire, contraignant David à aller se réfugier dans sa chambre. Le lendemain matin, un courrier atterrit dans la boîte aux lettres, proposant à David d’intégrer une nouvelle école, bizarrement décrite comme l’établissement parfait aux yeux de M. Eliot. En effet, l’école Groosham Grange dispense notamment des cours d’astronomie, de cuisine, et n’accorde qu’un jour de vacances par an.

David est alors envoyé dans ce nouveau collège où les parents n’ont le droit de pénétrer qu’à la demande des directeurs. Les parents des pensionnaires n’étant pas admis à Groosham Grange, David rejoint l’Île du Crâne en train. Dans le train il fait la connaissance de Jeffrey Joseph et de Jill Green qui sont dans la même situation que lui. Jill vient de fuguer de son ancien collège, et ses parents ont aussi reçu une lettre louant les mérites de l’école et la décrivant comme un collège chic pour jeunes filles. Jeffrey a été renvoyé, car il a été surpris en train de fumer derrière les vestiaires de cricket ; la lettre que ses parents ont reçue présente Groosham Grange comme le collège parfait pour leur fils, mais cette fois-ci il est présenté comme une sorte de camp d’entraînement militaire. Dans le train, un prêtre entre dans leur compartiment et quand les trois enfants lui disent qu’ils vont à Groosham Grange, l’homme fait une crise cardiaque. Sur le quai de la gare, Gregor, un bossu avec un seul œil, les attend pour les conduire au collège. Ils prennent un bateau pour rejoindre l’île. Le capitaine du bateau, M. Baindesang, les conduit à l’île à bord de son bateau. Sur l’île, David est reçu par M. Kilgraw et doit écrire son nom sur un livre où d’autres noms ont déjà été écrits. Malencontreusement, M. Kilgraw le blesse au pouce en lui donnant la plume, et il est contraint de signer avec son propre sang.

 

 

David-Eliot-L-ile-du-crane.jpg

A découvrir sur Cultura.com