Il faut flinguer Ramirez - Nicolas Petrimaux

Il faut flinguer Ramirez - Nicolas Petrimaux

Chaque semaine, découvrez sur CulturaLivres le coup de coeur de CultureBD. Aujourd'hui Il faut fliguer Ramirez : une chasse à l’homme drôle et explosive qui a totalement assimilé l’héritage des films d’action des années 80 ! 

 

il-faut-flinguer-ramirez-9782344011881_0.jpg

 

 

Jacques Ramirez est le meilleur réparateur d’aspirateur qu’ait connu Robotop. Employé modèle muet comme une tombe, il répare n’importe quel modèle les yeux bandés, jusqu’à ce que sa route croise celle d’un cartel mexicain… Serait-il le légendaire tueur à gage qui les a trahis ? En tout cas, la chasse à l’homme est ouverte dans ce premier tome explosif.

 

Jacques Ramirez avait prévu de partir en weekend alors que Robotop lancerait en grande pompe son nouvel aspirateur, le Vacuumizer 2000, que le monde entier s’arrachera. Mais son crétin de chef a décidé de lui pourrir sa journée de boulot en l’envoyant au SAV. Au même moment, deux membres du cartel d’Hector Rodriguez s’apprêtent à en franchir la porte pour faire réparer l’aspirateur dernier cri qui vient de les lâcher...

 

alb_229010_1528362915-567988.jpeg

 

 

Tueur légendaire, cartel mexicain sans pitié, couple de femmes qui rejouent Bonnie & Clyde façon 80’s et un réparateur d’aspirateurs aussi célèbres et fragiles qu’une certaine marque à la pomme : il y a tous ces personnages et bien plus encore dans le mélange détonnant de Nicolas Pétrimaux. Il manie bien la plume le bougre, pour oser une ouverture terriblement badass puis distiller sa galerie de personnages, entre deux scènes d’action millimétrées.

 

Son hommage aux récits de genre défouraille sec. Ne se débinant jamais avec une ironie mal venue, Nicolas Pétrimaux ose un récit premier degré où le découpage sert autant les chutes comiques que les moments de tension. Son héros, Jacques Ramirez, tache de naissance et moustache éberluée, a le physique idéal pour intriguer et coller le lecteur à ses basques. Et comme le diable est dans les détails, l’auteur a eu le bon goût de lui flanquer un simili Renault 5 pour s’embarquer dans des courses poursuites dantesques.

 

Il faut flinguer Ramirez, peut-être que oui, mais laissez le vivre assez longtemps pour faire de cette série BD le succès qu’elle mérite.

 

Découvrez Il faut flinguer Ramirez sur Cultura.com 

8 Réponses 8

Il faut flinguer Ramirez - Nicolas Petrimaux (Glénat)

 

petrimaux 016 (3).jpg

 

 

L’injonction est lancée, dès la couverture, et pourtant, ledit Jacques Ramirez, en terreur des cartels qu’il y aurait urgence à éliminer, on a déjà vu plus crédible (du moins le penserait-on) ! On l’attend musclé, charismatique et chef de gang, il est ici muet, fluet et il excelle dans la réparation d’outils électroménagers (quand on ne le retrouve pas, la nuit tombée sur le pas de sa porte, affublé d'un ours en peluche dans les bras).

 

Hommage ou caricature, on serait bien en peine de trancher, alors on dira : les deux ! Car les sources d’inspiration et les emprunts, tournés ou non en dérision, sont nombreux ; ce premier acte rassemble à lui seul de quoi satisfaire l’ensemble des amateurs de cinéma, séries TV et jeux vidéos, passionnés de courses poursuites, d’intrigues policières et qui ne refusent pas, en chemin, de faire une courte pause pour rire ! Car l’humour n’est pas en reste, on sent à quel point l’auteur prend plaisir à nous embarquer dans sa rocambolesque intrigue, c’est ce qui rend la folle épopée de nos personnages si addictive.

 

ramirez 008.jpg

 

 

Second opus prévu pour le premier semestre 2019 et combien on a déjà hâte de pouvoir le lire, cet acte 2 Smiley heureux

 

Bande dessinée à retrouver dans vos magasins Cultura, ou bien ici

 

Re: Il faut flinguer Ramirez - Nicolas Petrimaux (Glénat)

Top ton coup de coeur tout  comme ta mise en avant Cœur

Il faut flinguer Ramirez

Meilleure vente  REF : 9782344011881 Il faut flinguer Ramirez De Nicolas PetrimauxMeilleure vente REF : 9782344011881 Il faut flinguer Ramirez De Nicolas Petrimaux

 

Si derrière la légende du pire assassin mexicain... se cachait le meilleur expert en aspirateurs de tous les temps ? Falcon City, Arizona. Jacques Ramirez travaille à la Robotop, une entreprise d’électroménager et l’un des fleurons industriels du coin. Employé modèle, il bosse vite, bien, et sait surtout se faire discret. Pour cause : il est muet. Sa vie bascule le jour où deux membres d'un dangereux cartel pensent reconnaître en lui l’homme qui a trahi leur organisation par le passé : Ramirez, le pire assassin que le Mexique ait jamais connu. Aussi étonnant que cela puisse paraître, sous le chapeau du nettoyeur légendaire se cacherait désormais... un expert en aspirateurs hors-pair. Et maintenant que les hommes du cartel l’ont démasqué, ils feront tout, absolument tout... pour flinguer ce fumier ! Pour marquer son entrée au catalogue Glénat, Nicolas Petrimaux livre un hommage réjouissant aux thriller d'action des années 1980. Un récit brutal et sans temps mort servi par une ligne à la puissance cinématographique, convoquant autant le Friedkin de Live And Die in LA que Tarantino ou Rodriguez.

 

Il faut Flinguer Ramirez est une superbe bande dessinée au ton frénétique et endiablé. Au travers de son personnage Ramirez, on se retrouve propulsé dans une série des années 80, comme Deux Flics à Miami. Si on aime Tarantino, on se laissera facilement charmé par la narration et le rythme de Il faut Flinguer Ramirez. Les planches se succèdent dans des tons de couleurs dorés ou mauves, selon les scènes. Au fil des pages, on trouve un bon nombre de parodies sur la publicité, que ce soit sur les aspirations que l'entreprise de notre héros construit, que sur les voitures. Un Pulp Fiction coloré ! Il y a dans Il faut Flinguer Ramirez une véritable prouesse dans la mise en scène, surtout lorsqu'on sait qu'il s'agit d'une première bande dessinée pour son auteur ! Certaines planches sont à coupler le souffle, plongeant le lecteur dans des séquences dignes des films d'action les plus aboutis. Un régale !

 

Découvrez le premier tome de Il faut flinguer Ramirez

Balises (1)

Il faut tuer Ramirez

Bande dessinée exceptionnelle (2 tomes) autant par l’humour que par la qualité des dessins et des détails. L’histoire est prenante, quand on tombe dedans, impossible de s’arrêter et difficile d’attendre le tome 3!!!

Balises (1)

Re: Il faut tuer Ramirez

Bonjour @Ange894 

 

J'avais repéré ces BD dans mon Cultura favori, et j'avais pensé les acheter pour mon fils de 15 ans. Pensez-vous que l'histoire soit adaptée à un ado de cet âge?

Re: Il faut tuer Ramirez

Bonjour, effectivement cette BD peu être un peu violente, beaucoup d’explosions et de sang. Je ne connais pas la maturité de votre fils mais c’est une lecture plutôt pour adulte.

Re: Il faut tuer Ramirez

Bonjour @Ange894  et @soff78 ,  je pense que vous parlez des BD Il faut flinguer Ramirez et non tuer Ramirez. 

 

Vous trouverez des post sur le tome 1 et tome 2 sur la communauté. Je conseille la BD à des ados à partir de 15 ans car si il joue à des jeux video de guerre ou comme GTA il a du voir pire. 

Re: Il faut tuer Ramirez

Bonjour @Ange894, bienvenue sur la communauté ! Merci pour ce coup de cœur ! Il existe déjà un avis sur le forum à propos de ce livre. Je me permets donc de déplacer le vôtre sous celui déjà existant afin que les lecteurs puissent profiter de vos deux avis. Smiley heureux

 

Si vous avez des questions sur le fonctionnement de la communauté, n'hésitez pas à me contacter ! A très vite

 

Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >