Là d'où je viens a disparu de Guillaume Poix

Highlighted

Là d'où je viens a disparu de Guillaume Poix

unnamed.jpg 

Le 27 janvier 2017 SAMUEL congolais de 6 ans et sa mère VERONIQUE d’âge inconnu se sont noyés dans le naufrage du bateau qui devait les emmener en Espagne depuis le Maroc.

 

Quels malheurs se cachent derrière ces innombrables entrefilets publiés dans les médias par les ONG ?

Ce roman est à la fois un constat déroutant sur l’effet Eldorado qu’ont les pays de l’hémisphère Nord sur les habitants de l’hémisphère Sud mais c’est également une prise de conscience sur la diversité des réactions dans les pays « d’accueil ».

Sahra et Litzy ont survécu au périlleux parcours de milliers d’immigrés qui tentent de rejoindre les Etats Unis et sont aujourd’hui femmes de ménage dans une luxueuse demeure du New Jersey. La première est arrivée de Mogadiscio en Somalie et la seconde d’Altvista au Salvador. Leur départ laisse derrière elles une empreinte gravée dans la mémoire des familles et influence les générations suivantes au grand désespoir de leurs parents impuissants.

C’est leur histoire que nous raconte l’auteur, croisant les personnages et les routes qu’ils parcourent.

Le récit fait également un crochet par Lyon où un couple très concerné par la cause des migrants découvre avec stupéfaction le militantisme xénophobe de leur fils.

Comme un savant tissage, les personnages se lient les uns aux autres au fil du récit et, en marge des réseaux sociaux très présents, les photos des journalistes, les aspirations des migrants et les décomptes de victimes, rythment les parcours de ces déracinés comme autant de témoignages d’une catastrophe humanitaire.

L’éducation est au centre du propos de Guillaume POIX qui montre à quel point les enfants du Nord comme du Sud, se construisent dans leur environnement échappant  à leurs parents dès qu’ils réfléchissent à leur avenir. Et lorsqu’ils se jettent à corps perdu dans un objectif ou une cause, aucun argument, aucune mère désemparée, ne peuvent les retenir.

Un roman mené de main de maître par Guillaume POIX qui jongle avec les personnages et les lieux tout en construisant le fil de plusieurs histoires d’immigration déchirantes.

Si la première partie du roman est déroutante par cet imbroglio de vies qui s’éclaire progressivement, la deuxième partie est si émouvante que j’ai eu du mal à retenir mes larmes pour la terminer.

Au delà du choc de ces destins révélés, nous sommes tous concernés par cette réflexion de l’auteur en tant que parents qui croyons transmettre des valeurs à nos enfants mais qui au final, sommes contraints d’accepter les choix qui les guident.

Un superbe roman d’une évidente nécessité qui restera longtemps gravé dans ma mémoire.

 

Découvrez Là d'où je viens a disparu de Guilllaume Poix sur Cultura.com