La femme et l'oiseau d'Isabelle Sorente

La femme et l'oiseau d'Isabelle Sorente

Parce qu’ils ont tous les deux un secret qu’ils ne peuvent partager avec personne, Thomas, un vieil homme de 91 ans et Vina, une adolescente de 14 ans, son arrière-petite-nièce, nouent une amitié puissante qui va bien au-delà d’un simple lien familial.

Lui, fut un Malgré-nous, alsacien enrôlé de force à 17 ans dans l’armée allemande puis déporté par les russes dans le camp de Tamlov jusqu’à sa libération. Elle, est née d’une mère porteuse indienne et doit faire abstraction de ses origines pour vivre une vie formatée de lycéenne.

Si ce passé les isole des autres, il les rapproche également. Dans leur recherche d’une place dans un monde où ils ne porteraient pas le poids de la culpabilité d’une situation dont ils ne sont pas responsables, Thomas apprend à Vina à s’échapper dans le vol d’un rapace, en laissant l’oiseau emporter cette partie secrète de son âme qui l’empêche d’être heureuse.

Difficile recherche de l’acceptation de soi dans un dédoublement de la perception qui a aidé le jeune homme à survivre pendant la guerre et qu’il tente de transmettre à la jeune fille en souffrance.

Un roman qui alterne les époques et les lieux, du plus profond de la Russie en 1945, au cœur de la vie parisienne en 2018, et qui passe de la réalité au rêve, tantôt dans une course effrénée à la réussite, tantôt dans les paysages féeriques de la forêt vosgienne.

La partie témoignage de la guerre est passionnante et trop courte à mon goût, face au récit du quotidien de cette lycéenne et de sa mère qui m’a paru assez ordinaire. Mais il fallait certainement ce contraste pour faire se rencontrer ces deux personnages blessés et leur permettre de nouer un lien salutaire, presque mystique.

Un avis mitigé pour ce roman aux situations éprouvantes chargées d’émotion mais au rythme irrégulier qui me laisse néanmoins l’agréable sentiment d’avoir lu un conte très optimiste.

2 Réponses 2

Re: La femme et l'oiseau d'Isabelle Sorente

J'ai lu ce livre dans le cadre du comité de lecture Cultura et c'était un de mes préférés. Thomas qui partage son savoir avec Vina c'est très touchant. 

Re: La femme et l'oiseau d'Isabelle Sorente

bonjour @IsaPouteau, un roman que j'avais repéré lors de la rentrée littéraire,  j'ai finalement renoncé au profit de d'autre roman, vu vôtre avis mitigé, je me dis avoir bien fait. Il m'arrive aussi parfois de tombé sur certain roman en me disant est-ce un coup de coeur où un désamour.