La rivière aux adieux de Lise Bergeron

La rivière aux adieux de Lise Bergeron

Bonjour je vous présente la version intégrale de la rivière aux adieux, l'édition que j'ai lu contient le tome 1 Le pardon et le tome 2 L'engagement. Je met plus loin dessous les deux tomes car je n'est pas trouvé sur le site Cultura l'intégrale.

 

 

 

T1 :

Saint-Alban, 1894. Aubert et Lucille Bastien mènent une existence simple et bien rangée avec leurs trois enfants, en périphérie de Portneuf. Alors que l’avenir semble leur sourire, un événement tragique frappe soudain la région, mettant une fin abrupte à cette douce quiétude.

Sans avertissement, un terrible glissement de terrain se produit et force la rivière Sainte-Anne à sortir de son lit. Du coup, la maison familiale est anéantie, emportant avec elle Lucille et l’un de ses garçons. Endeuillé et déboussolé, Aubert connaît une période bien sombre, laquelle le conduira bientôt à sa perte.

Aux lendemains de la catastrophe, Jeanne fait face à des temps pour le moins difficiles. Comment dire adieu au passé et reprendre le cours de sa vie alors que s’enchaînent les orages ? Réussira-t-elle malgré tout à retrouver son chemin, voire à découvrir l’amour et goûter de nouveau au bonheur

 

extrait : 

La veille, sa femme lui avait annoncé que Jeanne était maintenant devenue une grande fille, ce qui signifiait qu’il devrait éviter à l’avenir d’être trop démonstratif dans ses gestes d’affection. Cette barrière qui séparait un père de sa fille était d’une cruauté sans nom, comme si on voulait le punir d’être un homme. Hier encore, il l’avait bercée comme tous les soirs depuis le jour de sa naissance. C’était la première fois aujourd’hui qu’il lui avait refusé le refuge de ses bras avant d’aller au lit

 

 

 

 

 

 

 

T2 :

Août 1906. Jeanne et Rémi filent le parfait bonheur avec leurs trois enfants. Jeanne montre à lire et à écrire à d'autres habitants du village dans un local du presbytère gracieusement offert par le curé et Rémi oeuvre comme ouvrier au chantier Davie. Par un beau soir d'été, Rémi découvre dans l'étable une jeune fille dans un triste état. Il la conduit jusqu'à la maison, où Jeanne s'empresse de lui prodiguer des soins. Lorsque la victime éplorée partage avec elle les détails du drame qu'elle vit, Jeanne est incrédule et en colère devant tant d'injustice. Dès lors, elle cherchera plus que jamais à aider celles qui subissent le joug d'un homme violent. En plus de s'impliquer corps et âme dans cette cause devenue chère à son coeur, Jeanne reste présente auprès de son amie Ginette, pour qui les malheurs se succèdent. Tout comme le village durement éprouvé par la tragédie encore trop récente, l'équilibre familial est fragilisé.

 

 

La trame historique est la fiction ne font qu'un, c'est un plaisir à lire, un gros coup de coeur, heureusement que j'ai eu la chance de lire la version intégrale car je n'avais qu'une envie finir l'histoire sans attendre la suite.

 

Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >