La rue qui nous sépare de Célia Samba

La rue qui nous sépare de Célia Samba

Ce que j'aime le plus dans le roman jeunesse et young adult, c'est le fait de pouvoir traiter d'un sujet difficile de façon universel. Et c'est exactement ce que nous retrouvons dans "La rue qui nous sépare" qui permet de mettre en lumière la vie des sans-abris. 

 

9782017140214-475x500-1.jpg

 

Mia, jeune étudiante, vit en colocation avec sa cousine et son cousin, dans un appartement vaste et confortable. Venue de province, la jeune femme a un passé compliqué : entre adoption puis harcèlement et agression dans le cadre de la vie scolaire, elle est fragile et hypersensible. Lorsque son parcours la conduit à rencontrer Tristan, jeune SDF, elle ne peut rester insensible à la situation du jeune homme.

 

" Des personnes sans abri, nous en croisons tous les jours. Quand j’étais adolescente, j’évitais leurs regards, je baissais les yeux à leur approche. Et puis, j’ai découvert la phrase de l’Abbé Pierre : « Un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant de lumière » et j’ai décidé de l’intégrer à mon quotidien. Après tout, un bonjour, même sans rien donner, ne vaut-il pas mieux que l’indifférence ? " Voila les mots de l'autrice et ils résument parfaitement bien ce roman.

 

L'histoire n'a sur le fond rien d'originale, une fille rencontre un garçon, ils se plaisent et veulent mieux se connaitre... la forme en revanche l'est car entre Mia et Tristan se dresse la société, les préjugés et la vie tout simplement et c'est cela qui m'a profondément marquée.

 

Si vous souhaitez vous aussi découvrir ce roman, rendez-vous sur notre site internet

 

Julia

Cultura Publier

 

#challengehiver2021

Balises (1)
Cultura Publier
4 Réponses 4

Re: La rue qui nous sépare

51dvV2pTUcL._SX195_.jpg

 

Mon avis :

 

Célia Samba nous offre ici une touchante romance « Young adult » sur la disparité sociale et sociétale.
Nous y suivons deux personnages :
- Noémia : Jeune femme de dix-neuf ans, timide et secrète. Elle est étudiante en droit et vit en collocation avec ses cousins.
- Tristan : Jeune homme de vingt et un ans. Il est sans-abri et porte un lourd passé.
Leurs chemins se croisent, ils se regardent, se plaisent et se sourient.
Entre eux il y a la rue et leurs différences sociales, arriveront-ils à franchir ces différents obstacles ?

J'ai lu ce roman d'une traite. le sujet abordé est intéressant et important, rempli de bonnes intentions. le style d'écriture est simple et agréable. Mais j'ai trouvé que les caractéristiques des personnages étaient stéréotypées, presque caricaturales. Ce qui m'a un peu gêné dans ma lecture.
Cependant la fin alternative m'a plu. Je pense que ce roman sera très apprécié par son public Jeune adulte.

 

Balises (1)

Re: La rue qui nous sépare de Célia Samba

Bonjour @julia-publier et @lenap 

 

J'ai fini de lire "La rue qui nous sépare" hier. J'en suis encore toute retournée.

Mia est étudiante en droit. Elle passe tous les jours devant un mendiant qui l'émeut de plus en plus. Il s'agit de Tristan, 21 ans, qui vit difficilement sa situation de SDF. Aussi, quand Mia finit par lui ofrir une crêpe, il se demande si il a le droit de reprendre espoir. Mia aussi est boulversée par son propre geste. C'est le début d'une amitié, peut-être plus, mais comment vivre cela au grand jour? Comment assumer? Que vont dire les autres?

Cette histoire boulversante m'a totalement séduite. Les personnages d'abord. Mia est jeune, pleine de bonté, mais aussi de secrets et on apprend peu à peu qu'elle est elle-même une abimée de la vie. Tristan a vécu des drames et son caractère emporté lui a joué des tours. Sa condition de SDF pourrait finir par le laisser indifférent. Leur rencontre est une véritable étincelle d'espoir. Leur combat pour imposer leur amitié est semé d'embûches qu'ils sèmeront parfois eux-mêmes, inconsciemment. J'ai adoré l'alternance des visions de la situation, complétée par la conscience de chacun (vous savez, l'ange et le démon qui s'opposent dans notre tête!!). Ainsi, l'auteur aborde ici le pouvoir du jugement des autres et de la société, la difficulté à vivre sa vie telle qu'on l'entend, les bienfaits de l'empathie, la tolérance.
Des personnages secondaires interviennent aussi, notamment les cousins Valentin et Joana, ou le pervers Camel. Cela rend le récit très vivant et très proche de nous, car on finit toujours par se reconnaitre dans l'un ou l'autre des personnages. Car la question est là : que ferions-nous à la place de Mia? Saurions-nous tendre la main à un inconnu désespéré, dans la rue?

Petite particularité du livre : il y a une fin alternative. Je vous laisse découvrir tout ça, et vous vous ferez votre avis. Reste que "La rue qui nous sépare" me semble un roman fort, presque feel-good, qui permet de se poser les bonnes questions vis-à-vis des autres. Je conseille absolument sa lecture à tout le monde, jeunes et moins jeunes.

 

Je vois que ce roman est indisponible sur le site Cultura (succès oblige j'imagineSmiley clignant de l'œil), mais n'hésitez pas à aller le chercher ailleurs!!!!

https://www.cultura.com/la-rue-qui-nous-separe-9782017140214.html

"La rue qui nous sépare" de Célia Samba

"Noémie est étudiante., Tristan est sans-abri. Ils se croisent tous les jours et se plaisent.. Entre eux il y a la rue qui pourrait se révéler difficile à traverser..."

Très belle histoire ! L'écriture de Célia Samba est très délicate. Par petites touches et sans jamais juger, elle nous fait découvrir l'histoire de Tristan et de Mia. Une rencontre improbable : celle de deux êtres solitaires et blessés que tout, a priori, sépare. Une rencontre déterminante dans laquelle ils puiseront réciproquement la force d'avancer malgré le monde qui les entoure.

Je n'oublie pas les personnages secondaires, (quelquefois énervant comme Valentin) mais pour la plupart souvent attachants, émouvants.

Le roman est très bien construit, la narration très fluide.

J'ai trouvé très originale la proposition de Célia Samba d'offrir deux fins. Elle dévoile, à la toute fin du livre, ce qui a déclenché chez elle l'idée de ce roman. C'est le dernier point fort de cette lecture.

Balises (1)

Re: "La rue qui nous sépare" de Célia Samba

Bonjour @MayM4 , merci pour cet avis, comme il en existe déjà @laurene-cultura va certainement le déplacé sur celui qui existe pour que les membres de la communauté puissent lire les différentes opinion. 

Pour éviter cela je vous conseille de vérifier si un post existe avec la barre de recherche et mettre comme catégorie toute la communauté à la place de forum. 

Bonne journée.