La vie secrète des arbres, de Peter Wohllenben

La vie secrète des arbres, de Peter Wohllenben

La-vie-secrete-des-arbres.jpg

 

Ne vous méprenez pas sur ce qui va suivre : j’ai beaucoup apprécié ce livre, qui véhicule passion et fascination avec des mots abordables par tous, et qui a contribué à démocratiser un savoir encore émergeant et trop confiné au cénacle des scientifiques spécialisés. Directeur de recherche de profession, je n’ai cependant pas pu m’empêcher de repérer au fil des pages tous les écueils contre lesquels je mets en garde mes étudiants en sciences comportementales : surinterprétation, spéculation, biais d’intentionnalité, finalisme, anthropomorphisme… Cependant, ce livre n’est pas un ouvrage scientifique alors ne le jugeons pas à l’aulne de ce qu’il n’est pas. Ce n’est pas non plus un roman même si on y entend les échos d’un « Guerre et paix » botanique !

 

Cet ouvrage donc, est le récit vulgarisé d’une passion et d’une fascination pour le monde des arbres. Son auteur connaît son métier, il est forestier ; mais malgré les références à des travaux scientifiques reconnus, comme ceux de Suzanne Simard en Colombie Britannique ou de Monica Gagliano en Australie, il est un peu frustrant de constater que la majorité des références citées sont des pages Internet en allemand et que des erreurs ou approximations se glissent parfois parmi les vérités scientifiques. Par exemple, il est erroné de dire que les arbres ont un système immunitaire avec des anticorps, même s’il est vrai que les végétaux peuvent synthétiser des protéines de défense contre certains agresseurs. Ce genre de raccourcis se répète à plusieurs reprises. Alors certes, l’auteur use et abuse des images, des métaphores et des allégories, comme il est souvent judicieux de le faire en communication scientifique vulgarisée, mais cela n’aide pas le profane à dissocier les véritables arguments scientifiques des élancées imaginatives ou réflexions personnelles. Malgré cela et du moment que vous conservez cette petite mise en garde en tête, il est vraiment jubilatoire de se laisser promener par l’engouement de Wohlleben pour le monde des arbres, de prendre conscience que ces êtres vivants s’organisent eux-aussi en communautés complexes et interactives, qu’ils perçoivent le monde à leur façon, qu’ils peuvent transmettre des informations, et que leurs comportements s’en trouvent modifiés. Ce livre ouvre l’esprit et c’est justement ce que l’on demande à la science comme à la littérature !

2 Réponses 2

Re: La vie secrète des arbres, de Peter Wohllenben

Bonjour @dvall 

 

Je ne suis pas particulièrement intéressée par ce livre, mais j'en avais beaucoup entendu parler à sa sortie.

Diriez-vous que ce livre fait du bien au moral, dans le sens "feel-good" que l'on connait actuellement? 

Développer l'ouverture d'esprit est déjà une excellente chose, mais je souhaiterais éventuellement offrir ce livre à une personne très "naturothérapie". Est-ce que ce livre conviendrait?

 

Re: La vie secrète des arbres, de Peter Wohllenben

Le discours de Peter Wohlleben n'est absolument pas catastrophiste ou stigmatisant. Bien sûr, il évoque les activités humaines qui peuvent mettre en péril les forêts naturelles et a fortiori les forêts primaires qui ont pratiquement toutes disparu de la surface du globe, mais il reste sur un message très positif à mon sens. Bref, il n'occulte pas les problèmes, en rapprochant par exemple la "cause végétale" de la "cause animale", mais ne fonde pas son discours sur cela, plutôt sur l'émerveillement relatif à nos connaissances croissantes sur les arbres. Même si je ne qualifierais pas ce livre de "feel-good" au sens où vous l'entendez peut-être, il ne fait certainement aucun mal au moral !