La villa aux étoffes d'Anne Jacobs

La villa aux étoffes d'Anne Jacobs

 

À partager sur Cultura.com. 

 

Bonjour la communauté, lors de la fête des mères, j'ai eu de la chance de recevoir la trillogie d'Anne Jacobs composé de La villa aux étoffes / Les filles de la villa aux étoffes / L'héritage de la villa aux étoffes.

Je ferai les post des suites après les avoir lu au fur et à mesure. Cette ouvrage est paru en 2014 et il ressort récemment en format poche. Pour ma part on me l'a offert en grand format. 

 

Ce premier tome nous mène au cœur de la bourgeoisie, dans cette villa où bourgeois et domestique se croisent en cette période de 1913 en Allemagne avant le conflit de la première guerre mondiale. Une jeune orpheline Marie occupe le poste de femme de ménage auprès d'une famille de riche industrielle les Melzer.

Marie essai de trouver sa place pour le compte des Mezler et elle doit faire ses preuves parmi les domestiques. 

Katharina, plus jeune fille des Melzers et séduisante, doit être introduite en société lors de la saison du bal hivernal tandis que Paul, l'héritier de la famille, se tient à l'écart et préfère sa vie étudiante à Munich. Tandis que la guerre approche, petite et grande histoire se mêlent, palpitantes. 

Dans la somptueuse maison bourgeoise, maîtres et domestiques se croisent et se côtoient, partageant joies, drames, secrets et amours interdites. Paul tombera sous le charme de Marie.

 

Anne Jacobs connait avec cette saga un véritable succès en Allemagne et à l'international. Elle  a publié sous pseudonyme plusieurs romans historiques et sagas exotiques. Cette saga est d'ailleurs comparé à celle de Downtown Abbey avec des décors qui ressemble un large éventail de personnages avec l'humour so british en moins. Une belle saga familial très convaincante. Un contexte historique, une intrigue captivante de quoi tenir le lecteur en haleine et sur ces gardes. 

 

Extraits :

L’amour est une flamme qui ne brûle qu’un bref instant et devient bien trop vite un peu un feu auquel on peut à peiner se réchauffer les mains. Il finit par s’éteindre et il ne reste plus qu’à balayer les cendres.

 

Elle contempla son visage tourmenté et la tendresse la submergea. Elle eut soudain l'impression d'être liée à lui depuis longtemps, bien plus longtemps qu'une existence humaine, avant même la naissance de l'univers.

 

 

 

Cultura Auxerre
4 Réponses 4

Re: La villa aux étoffes d'Anne Jacobs

Bonjour aux vacanciers, 

Que c'est bien de lire un bon roman à l'ombre quand il fait soleil..

J'ai terminé "La villa aux étoffes", tome 1 de la saga d'Ann Jacobs et il n'arrive pas à la cheville de Downton Abbey.

Le contexte du roman est agréable car il nous conduit dans la bourgeoisie allemande chez de riches industriels du textile au début du XXème siècle, la famille Melzer. Le roman débute en 1913 à Augsbourg et nous raconte les débuts d'une orpheline employée comme fille de cuisine dans une grande maison. L'auteur met du suspense dans sa narration pour nous tenir en haleine, ce qui fonctionne, mais il y a un manque de rythme qui fait "patiner" le déroulement de l'intrigue. Il manque du souffle et de la flamme, ce qui fait que je suis restée sur ma faim. Je ne pense pas avoir envie de poursuivre en lisant les 2 autres tomes.

J'ai commencé à lire un roman de littérature anglaise classique, "La dynastie des Forsyte" de John Galsworthy, prix Nobel de Littérature reçu en 1932.

Si vous voulez lire un ouvrage poignant, tournez vous vers "Retour à Brideshead", d'Evelyn Waugh, compagnon d'armes du groupe de Bloomsbury, dont faisait partie Virginia Woolf.

 

Balises (1)

LA VILLA AUX ETOFFES d'Anne JACOBS

Une des sagas familiales dont on parle … un petit air de Downtown Abbey …. Un roman de 600 pages dans lequel on suit le quotidien d une maison bourgeoise dans l’Allemagne d’avant 1ère Guerre. De la romance, de l’Histoire, des secrets. Un univers riche et foisonnant (on entendrait presque le froufrou des robes de bal et quel plaisir aurait-on à se blottir près du poêle dans la grande cuisine en compagnie des domestiques !). Une immersion auprès de personnages attachants avec leur caractère unique et bien trempé pour certains (On a un penchant pour le jeune Paul, le fils du maître incompris mais tellement romantique. On déteste gentiment Lisa, l aînée des sœurs, jalouse et un peu peste). Une lecture agréable, « reposante » (après la noirceur de Thilliez 😉) un très bon moment. Le tome 2 est dans ma wishlist !

Re: LA VILLA AUX ETOFFES d'Anne JACOBS

Bonjour @virgie-c , on peut retrouvez mes avis sur le forum pour les 3 tomes. 

Re: LA VILLA AUX ETOFFES d'Anne JACOBS

Bonjour @virgie-c 

Merci pour ce coups de cœur ! Il existe déjà un avis sur le forum à propos de ce livre. Je me permets donc de déplacer le vôtre sous celui déjà existant afin que les membres puissent profiter de vos différents avis. Smiley très heureux