Le Dit du Mistral d'Olivier Mak-Bouchard édition Le Tripode

Le Dit du Mistral d'Olivier Mak-Bouchard édition Le Tripode

 

 

mistral.jpg

 

C'est un ouvrage inclassable que ce livre à l'accent provençal prononcé et assumé se présente à nous, un roman du terroir littéraire, une sorte de "pagnolade" jubilatoire généreuse et œcuménique. On pourrait parler d'ovni tant ce livre regorge de différentes tonalités d'écriture. 

Il y a d'abord cette tranche de vie racontée par le narrateur au début de roman. Cette rencontre fortuite avec son voisin au moment où ils découvrent tous deux des amphores gallo romaines dans un jardin. Voilà nos deux acolytes associés comme des malfaiteurs sont en train de réaliser des fouilles archéologiques illégales alors qu'ils auraient du les déclarer. Qu'à cela ne tienne, nos deux pieds nickelés creusent sans s'inquiéter outre mesure de leur forfait, accompagné d'un chat facétieux nommé le Hussard, parce qu'il a le bout de ses quatre pattes toutes noires comme s'il était chaussé de bottes. Et puis au milieu des fouilles il y a une source aux vertus curatives… 

Et puis il a tous ces récits qui encadrent l'intrigue, des contes, des légendes qui façonnent toute une mythologie locale pittoresque, la figure d'Hannibal se dresse, Henri Bosco, Marcel Pagnol ou encore Jean Giono sont convoqués. Sans tomber dans les clichés propres à la région nous avons tous les ingrédients qui sonnent à l'oreille du lecteur, le soleil, les routes escarpées du bas du Luberon, etc.

On lit ce livre avec un malin plaisir de découvrir la vie d'humbles gens, hospitaliers, sympathiques. Une comédie humaine chaleureuse et savoureuse. Olivier Mak-Bouchard adopte le ton juste pour développer une intrigue du quotidien et nous donne à lire entre les lignes. 

Une très belle surprise à découvrir et à offrir les yeux fermés.

 

Livre à retrouver sur notre site : https://www.cultura.com/le-dit-du-mistral-9782370552396.html 

Libraire au Cultura de Chambray les Tours
Jaune
Cultura Chambray Les Tours
5 Réponses 5

Le Dit du Mistral d'Olivier Mak-Bouchard

Le Luberon n’est pas une région comme les autres. Ici les habitants ont su faire le mélange des légendes d’autrefois et de la religion d’aujourd’hui. S’ils sont attachés aux traditions chrétiennes, ils croient aussi aux druides et aux sorcières dont les présages rythment leur vie.

Ainsi  lorsque le Mistral, l’enfant capricieux de Vintur le Dieu des montagnes, souffle au pied du Mont Ventoux,  les Albiques  montent à son sommet pour tenter de l’endormir en lui racontant des histoires soufflées par un antique instrument de musique.

Dans cette Provence qui parle encore le patois, sous le soleil écrasant de l’été et dans la lumière éblouissante du Midi, un orage met au jour des fragments de poteries anciennes.

Le narrateur et son vieux voisin, deux enfants du Pays, se lancent dans une secrète fouille archéologique qui va raviver les légendes d’autrefois.

Leur découverte va s’avérer fabuleuse et changera à jamais la vie de ces deux familles provençales.

La première partie du livre, faite de fouilles et de révélations, est passionnante. Je n’ai pu la quitter une seconde tant j’étais suspendue à l’apparition de chaque nouvelle découverte.

La seconde partie, où se mêlent les rêves et les croyances, est enivrante. Elle m’a replongée dans les Contes et Légendes qu’enfant j’affectionnais tant.

Il faut se laisser porter par les histoires d’autrefois pour pénétrer dans le monde d’Olivier MAK-BOUCHARD. Tout y est mélange de vrais événements et de légendes et on ne sait jamais où se trouve la frontière entre le réel et l’imaginaire.

Le Dit du Mistral est un très beau roman qui bouscule nos habitudes de lecteur et nous laisse un sentiment de plénitude.

Un roman pour les adultes qui ont gardé une âme d’enfant.

Talents 2020 : Cultura présente ses révélations de l'année ! 

 

A découvrir sur Cultura.com

Le dit du Mistral de Olivier Mak-Bouchard

Mi-roman ,mi-conte, Le dit du mistral a le charme de ces livres atypiques qui bousculent un peu les habitudes. S'appuyant sur les légendes, les traditions, les décors carte-postale et les Grands Hommes de la Provence, Olivier Mak-Bouchard nous emmène dans un univers singulier où les vivants côtoient les dieux, où la réalité se teinte de magie. Un roman à mettre dans les mains de lecteurs qui ont gardé leur âme d'enfant et savent encore s'émerveiller. 
 
Pitch (4ème de couv):
"Un chat vagabond, un champ de cerisier, un violent orage et le secret d'un mur de pierres qui chamboule la vie de deux hommes…"
 
 
Blanquette, les Soubeyran, les treize desserts provençaux, le Luberon... Des mots qui en font revenir d'autres, du fond de nos mémoires: la chèvre de Monsieur Seguin, Manon des sources, les fruits confits, les santons et le Mont-Ventoux, entre autres. Des mots qui rappellent des souvenirs d'école, des souvenirs de films, des souvenirs de vacances. Une succession de madeleines de Proust que l'auteur enrobe de valeurs et plaisirs universels tels que l'amitié, la bonne bouffe et la contemplation de la nature. Un brin trop classique? Détrompez-vous!
 
Car la plume d'Olivier Mak-Bouchard décide de pimenter l'image carte-postale de la Provence avec des légendes qui viennent faire effraction avec leur magie dans ce monde presque trop parfait. Et décide de décaler la réalité pour aller au-delà de ce qui se voit, de ce qui s'explique. Le Mistral n'est pas qu'un vent, c'est un Dieu. Un Dieu taquin, insolent, hyperactif. Mais un Dieu qu'on peut dompter à condition d'en connaitre la méthode, qu'une mère-source fantastique accepte de transmettre à l'oreille de l'homme qui veut bien lâcher-prise.
 
Un roman doux-doux-dingue (oui c'est volontaire le 66% doux et le 33% dingue) entre tradition et modernité, entre légende et réalité, qui s'accordent dans une certaine poésie. Une occasion donnée par Olivier Mak-Bouchard de renouer avec l'enfant tapi en nous, celui qui aimait écouter/lire de belles histoires fantastiques et un peu magiques avant d'aller se coucher.
 
 
Une chronique d'Un Livre dans Ma Baignoire (les autres sont à retrouver ici )
ULDMB TXT.jpg
 
 

Re: Le Dit du Mistral d'Olivier Mak-Bouchard édition Le Tripode

Bonjour @laureleenette et @IsaPouteau  ! Merci pour ces coups de cœur ! Il existe déjà un avis sur le forum à propos de ce livre. Je me permets donc de déplacer les vôtres sous celui déjà existant afin que les lecteurs puissent profiter de vos trois avis. Smiley heureux A très vite

Re: Le Dit du Mistral d'Olivier Mak-Bouchard édition Le Tripode

Bonjour la communauté, 

 

je partage à mon tour mon retour sur Le dit du Mistral : 

Olivier Mak-Bouchard offre dans ce premier roman une découverte des légendes provençales autour de ce vent capricieux, de ce vent enfant qu’est le Mistral. Le récit s’ouvre sur la découverte par le narrateur et son voisin, Monsieur Sécaillat de vestiges archéologiques. Défiant les lois, ils vont procéder à des fouilles clandestines et faire une découverte qui va changer la vie de notre narrateur. Du moins c’est la première partie de ce roman où se distillent certaines légendes et certains mythes. Mais peu à peu les frontières s’effacent, le vent du Mistral emporte tout et dans ses facéties mélangent la réalité et les légendes provençales. Une chèvre d’or, un loup, Hannibal, Vintur, tour à tour toutes ces figures légendaires et mythiques prennent vie dans ce récit où le merveilleux côtoie et se mélange au réel pour le plus grand plaisir du lecteur.

Le lecteur est averti : « A ce stade de l’histoire, le lecteur peut décider de s’arrêter : il aura alors lu un joli conte de Noël provençal, ce qui n’est déjà pas donné à tout le monde. Mais s’il choisit de continuer sa lecture, il faut le mettre en garde. Il doit se rappeler que les légendes, si elles sont racontées pour faire rêver, introduire une part de mystère dans un monde terne, sont aussi racontées pour expliquer l’incompréhensible, démêler l’indémêlable. Il devra garder à l’esprit que toutes les légendes, sans exception, ont un fond de vérité… » J’ai choisi de continuer et j’ai pris un réel plaisir à me perdre dans cet « indémêlable », à laisser le merveilleux prendre le pas sur le réel, à trouver dans ces contes de Provence une vérité.

En résumé : ce roman est inventif, délicieux et en même temps un véritable voyage dans ces terres ocres, bousculé par l’enfant facétieux, le Mistral, s’offre au lecteur qui ouvrira ce récit !

https://dubonheurdelire.wordpress.com/2020/12/31/le-dit-du-mistral-de-olivier-mak-bouchard-entre-leg...

 

Belles fêtes à tous et toutes ! 

Re: Le Dit du Mistral d'Olivier Mak-Bouchard édition Le Tripode

@dubonheurdelire  encore plus envie de le lire après cette chronique Smiley heureux