Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs

Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs

 

 

 

Pour plus d'information Cultura.com

 

Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs de Mathias Énard :

 

Pour les besoins d'une thèse sur « la vie à la campagne au XXIe siècle », un étudiant en anthropologie prend ses quartiers à La Pierre-Saint-Christophe, village fictif au bord du Marais poitevin, pour y observer les us et coutumes de ses pittoresques habitants - monsieur le Maire en tête, truculent patron de l'entreprise locale de Pompes Funèbres. Car ainsi va la grande Histoire : partout la mort saisit le vif - sauf pendant ces trois jours où elle marque une trêve, offrant un étourdissant répit à ses plus fidèles serviteurs : le banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs. 

 

Un pavé imposant qui nous plonge dans une multitude d'histoires. Mathias Énard utilise des trames narratives afin d'utilisé la comédie burlesque pour parler de la mort. Dans ce terroir rural du Poitou on fait la place pour évoquer la réincarnations des âmes en toute espèce vivante selon le chemin parcouru. Tel  des vies entières de crimes et de bassesses.

Un roman d'une grande richesse

Balises (3)
Cultura Auxerre
2 Réponses 2

Re: Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs

Bonjour @spitfire89 

 

Voilà un roman qui me parait original. Sommes-nous dans la comédie ou le drame? Surement un peu des deux.

Merci pour cette découverte.

Re: Le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs

@soff78 , ce roman est plutôt dans la comédie, on le classe comme conte merveilleux et fiction comique. 

Pour le conte merveilleux j'ai quelques doutes. Mais je conseille cette lecture. Si vous le lisez je lirai avec plaisir votre avis.

Les dernières discussions
Tout afficher >

Les membres favoris du mois

Tout afficher >