Les buveurs de vent de Franck Bouysse

Buveurs de vent, de Franck Bouysse

Buveurs de vent.jpg

 

Avec « Buveurs de vent », le quatrième roman de Franck Bouysse dans lequel je m’immerge, j’ai retrouvé le style imagé et charnel qui m’avait tant séduit, une plume impressionniste peignant des paysages oppressants mais poétiques, des personnages tout en arêtes, en rondeurs ou en fêlures.

 

Les buveurs de vent sont trois frères et une sœur prénommés Matthieu, Marc, Luc… et Jean, qui préfère le nom de Mabel au grand dam de sa mère bigote qui aurait voulu composer sa brochette d’apôtres. Mabel est une jeune fille à la beauté effrayante et aux appétits inextinguibles de liberté, qui a pour ses frères un amour et une tendresse inaltérables. Matthieu et Marc travaillent à la carrière et le petit dernier, Luc, est un esprit rêveur qui parle aux animaux et s’imagine dans la peau de Jim Hawkins dans « L’Île au trésor » de Stevenson. Une fratrie unie par une profonde connivence et qui brille malgré l’ombre écrasante de parents qui n’ont jamais su aimer ou qui ont oublié.

 

Et dans cette vallée reculée au milieu de laquelle coule une rivière impétueuse, une ombre encore plus grande pèse et enserre, celle de l’homme qui possède tout, l’usine hydroélectrique, la carrière, la ville et même les noms des rues, jusqu’à la dignité des hommes et des femmes qui vivent en sa toile implacable. Mais malgré la peur et l’oppression, le poids du quotidien et le renoncement à la parole, des choses vont éclore dans les poitrines, des sentiments et des fiertés oubliés qui peut-être en viendront à changer ce monde englué.

 

Il y a du « Germinal » dans ce roman qui délivre ce qu’il promet. Malgré un démarrage un peu lent et une fin trop vite prévisible, Franck Bouysse réussit à faire vivre ses quatre buveurs de vent dans un univers convaincant aux allures de fable allégorique. Peut-être pas mon préféré de l’auteur à ce jour, mais assurément une histoire marquante et enivrante.

 

A découvrir sur Cultura.com

Re: Buveurs de vent de Franck BOUYSSE

Très belle critique @IsaPouteau, que je ne lis qu'après avoir soumis la mienne hier soir... Et effectivement, il y a un peu de William Faulkner et de Cormac McCarthy dans le tressaillement de ces âmes et le poids de l'environnement !

Re: Les buveurs de vent de Franck Bouysse

Bonjour @dvall et @IsaPouteau ! Merci pour ces coups de cœur ! Il existe déjà un avis sur le forum à propos de ce livre. Je me permets donc de déplacer les vôtres sous celui déjà existant afin que les lecteurs puissent profiter de vos différents avis. Smiley heureux A très vite