My Absolute Darling de Gabriel Tallent

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

visuel-article-culturalivres.jpg

 

 

 

Bonjour bonjour!

 

       Pour mon premier coup de coeur je choisis de vous présenter My absolute Darling un premier roman de Gabriel Tallent paru chez Gallmeister.

 

       On est à Mendocino, au nord de la Californie. Julia, auto-surnommée "Turtle", 14 ans, vit seule avec son père, un homme abject et violent obsédé par la fin du monde qui lui fait vivre le pire.

      Renfermée sur elle-même, "Turtle" a pour force un incroyable instinct de survie et un réel talent pour le tir avec des armes à feu. "Talent" qu'elle tient malheureusement de son père qui lui enseigne le tir depuis son plus jeune âge.

       Une nuit, comme elle en a souvent l'habitude, elle part en forêt pour fuir quelques heures la violence et la manipulation paternelle et c'est par hasard qu'elle rencontre deux adolescents, Brett et Jacob. 

       La découverte de l'amitié et de l'amour vont la confronter à ce qu'elle est et veut être vraiment.

 

       Un roman puissant, intense, brutal et dérangeant comme sait en dénicher les éditions Gallmeister.

       Un roman qui vous remue les tripes et dont on ne sort pas indemne.

 

       Un véritable phénomène littéraire.

 

Retrouvez My absolute Darling sur Cultura.com 

Cultura Montluçon
7 Réponses 7

Re: My Absolute Darling de Gabriel Tallent

Depuis son passage à lagrande librairie, il cartonne ce roman et il lemérite bien.

Re: My Absolute Darling de Gabriel Tallent

Bonjour, 

 

Je suis en train de le lire et, wouah! Quelle claque!

Re: My Absolute Darling de Gabriel Tallent

Mon avis: 

Attention chef d'œuvre!!! Attention roman époustouflant!!!

Voilà un livre qui se lit presque d'une traite (450 pages tout de même...) tellement il nous obsède! Les aventures de Turtle, cette gamine de quatorze ans élevée à la dure par un père violent et abusif, dans un environnement sauvage, loin de tout, orientées par les thèses survivalistes, tiennent véritablement le lecteur, ahuri, en haleine.

Comment en arrive-t-on là? Comment peut-on faire subir tout cela à son propre enfant? Pourquoi aucune personne ne soupçonne ce qu'endure la gamine? Pourquoi ne se sauve-t-elle pas?

Les questions s'enchainent, au même rythme que des scènes plutôt éprouvantes, et nous font réfléchir. Le père lit Descartes et semble y trouver de quoi expliquer son comportement... Comment est-on sûr de ce que l'on vit? Turtle n'a pas besoin de citations philosophiques pour ressentir les affres du réel au quotidien!

Va-t-elle s'en sortir? Pour le savoir, jetez-vous sans hésitation sur ce livre remarquable par sa maîtrise de l'écrit et des connaissances techniques de survie en milieu naturel!!!

Re: My Absolute Darling de Gabriel Tallent

Effectivement une lecture coup de poing, difficile mais d'une remarquable maîtrise ! un court avis posté sur Instagram suite à ma lecture : 

 

"My Absolute Darling", c'est ainsi que Martin appelle sa fille de 14 ans, Turtle, avec laquelle il vit dans une cabane en ruines, au contact direct de la nature californienne. Turtle est sauvage, imbattable sur le maniement des armes et totalement sous l'emprise de ce père violent, sociopathe et incestueux. Elle n'imagine pourtant pas qu'une autre vie soit possible jusqu'à l'irruption dans sa vie d'un lycéen, Jacob, d'une professeure, Anna, et de la jeune Cayenne qui savent passer au-dessus de son étrangeté et la pousser à remettre en cause le pouvoir paternel... Je pensais ne rien lire de plus noir que "Sukkwan Island", j'avais bien tort ! L'écriture de Gabriel Tallent est puissamment évocatrice, aucun doute sur ce point, mais ce que subit Turtle est d'une violence extrême, insoutenable dans les mots comme dans les gestes, dès les premières pages je n'en ai pas cru mes yeux révoltés. Je l'ai entièrement lu malgré tout, espérant la touche d'espoir et une possible issue de secours pour son héroïne, mais voilà un roman perturbant à déconseiller clairement aux âmes sensibles !!

My absolute Darling de Gabriel Tallent

my-absolute-darling.jpg

 

J’avais lu beaucoup de critiques très différentes sur son sujet. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman. Plusieurs fois, j’ai eu la tentation d’abandonner (ce que je ne fais quasiment jamais). J’ai persévéré et bien m’en a pris ! Ce livre mérite d’être découvert. Il recèle des pépites : des descriptions magnifiques du cadre dans lequel le roman se situe, les réflexions intérieures de Turtle torturée et tiraillée par l’amour qu’elle porte à son père et sa conscience de ce qu’il lui fait subir, le rythme du roman, l’écriture magnifique…. Bref, j’ai été happée par ce roman fascinant.

 

Pourtant, quand on raconte l’histoire, c’est terrifiant ! Turtle-Croquette-Julia vit isolée avec son père, un type pervers, sadique, déjanté. Son quotidien n’est fait que de violence. Sa mère est partie pour une raison qu’on n’ignore. Peut-être est-elle morte… Son seul « soutien » vient de son grand-père paternel qui habite à proximité.

Martin, son père, est une sorte de survivaliste. Il se prépare au pire en faisant des provisions dans sa cave, et en « dressant » sa fille pour qu’elle sache se débrouiller seule. Son apprentissage passe par la maîtrise des armes de toutes sortes (elles sont omniprésentes dans le roman). Le dressage est dur, très dur pour Turtle qui n’a que 14 ans. Elle s’est repliée sur elle-même et communique très peu avec l’extérieur, d’autant qu’en plus de lui faire subir des maltraitances, Martin abuse de sa fille.

Elle est souvent tentée de fuir, mais à la fois l’amour qu’elle porte à son père et la perspective de la punition qu’il lui infligera, l’en dissuade. Pourtant une nuit elle part dans les bois. Elle rencontre deux garçons de son âge qui se sont perdus. Ce sera le début d’une sorte de prise de conscience qui la conduira à sa libération, même si celle-ci est douloureuse.

Son grand-père meurt dans des circonstances très traumatisantes. Son père fuit on ne sait où. Pendant ce temps, Turtle tente de se libérer de lui et commence à tisser des relations avec son entourage. Mais il revient, accompagné d’une petite fille de 10 ans, trouvée dans ses errances. Turtle retombe sous son emprise, car il lui fait subir un chantage affectif. Mais elle a grandi et s’est rendu compte de la monstruosité des relations qui l’unisse à ce père abusif.

 

C’est un roman qui dérange, qui m’a même empêché de dormir tant cette pauvre gamine m’a touchée (ces pauvres gamines, devrais-je dire…). Gabriel Tallent a parait-il mis huit ans à écrire My absolute Darling. Et c’est une vraie réussite !

 

Ma note : 5/5

 

D'autres avis lectures sur mon blog https://recettesetrecits.fr

My Absolute Darling de Gabriel Tallent

1685-coverj-darling-5a5dd36a6f519.jpgCe roman lumineux décrit le parcours semé d’embûches de Turtle, jeune fille de quatorze ans qui vit sous l’emprise d’un père désabusé, tout à la fois charismatique et incestueux, flirtant avec la collapsologie et le survivalisme. Au cœur des bois et des rivages sauvages d’une région côtière californienne où l’on devine l’entrechoquement des classes sociales, Turtle évolue en fille coriace élevée à la dure, rencontrant par hasard deux adolescents originaux et cocasses qui lui feront entrevoir une autre vision de la réalité. Débute alors pour Turtle un combat pour sa propre survie, face à un père dont les failles et la monstruosité en font un personnage d’une crédibilité effrayante.

 

Ce premier roman est une réussite à bien des égards. Tout d’abord grâce à Turtle, véritable petite guerrière, dont la psychologie est particulièrement bien travaillée. La colère et l’amertume qu’elle manifeste à l’égard des adultes n’est que le reflet des sentiments incroyablement complexes qu’elle éprouve pour son père, où l’amour et la détestation se mêlent inextricablement. On la sent à fleur de peau, hérissée face à tout ce qui s’éloigne du cocon malsain mais rassurant de son quotidien, ou bien du sein moite des bois où elle aime tant se fondre. Cette peur de l’inconnu recèle pourtant une lueur d’espoir qu’elle se décidera à explorer grâce à Jacob et Brett. Ces deux garçons apportent un peu de légèreté à une histoire particulièrement sombre et dure. Ils sont un phare dans la nuit pour Turtle qui devra prendre des décisions capitales pour sa survie. Au-delà de ces personnages, il y a la nature, décrite de manière magnifique et presque scientifique, où la poésie se mêle à la précision des termes botaniques. Cette nature est un personnage à part entière, un symbole du monde intérieur de Turtle où le danger côtoie en permanence l’émerveillement.

 

Un roman envoûtant d’une grande originalité.

 

Découvrir sur Cultura.com

Re: My Absolute Darling de Gabriel Tallent

Bonjour @dvall et @Recettesetrecit  ! Merci pour vos coups de cœur ! Il existe déjà un avis sur le forum à propos de ce livre. Je me permets donc de déplacer les vôtres sous celui déjà existant afin que les lecteurs puissent profiter de vos différents avis. Smiley heureux A très vite