Peau d'Homme d'Hubert et Zanzim

Peau d'Homme d'Hubert et Zanzim

 


Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité.

La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ?

À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité… mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le [modéré], la morale et l’humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d’homme nous invite tant à la libération des mœurs qu’à la quête folle et ardente de l’amour.

Cette bande-dessinée est certainement l'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2020. J'en ai beaucoup parlé autour de moi, je l'ai fait lire à mon mari et ma mère qui ont beaucoup aimé et je l'ai même offerte à ma petite sœur pour son anniversaire.
 
Tout d'abord, j'aime particulièrement les œuvres de Hubert. J'ai déjà lu Beauté et les deux premiers tomes des Ogres-Dieux que j'avais beaucoup apprécié. C'est d'ailleurs avec une grande tristesse que j'ai appris son décès.
En revanche, je ne connaissais Zanzim que de nom et je n'ai jamais eu l'occasion de découvrir son travail.
 


J'ai adoré cette histoire. Elle allie parfaitement une profonde réflexion de la société et un humour subtil. On nous offre un questionnement sur la place de la femme, ses droits, son statut ou encore ses libertés. On y interroge également les relations entre les hommes et les femmes, la sexualité, la question du genre et la place de la religion.
 
Bianca est une figure que j'ai apprécié. Elle est tiraillée entre la femme qu'elle est réellement et l'homme qu'elle devient en revêtissant cette peau. Au fil des pages, on la voit évoluer et devenir une figure forte qui n'a pas peur de faire bouger les choses.
 
De ce fait, je ne peux que vous conseiller cette merveilleuse bande-dessinée. Elle est visuellement très belle et transmet d'importants messages.
 
 
Cultura Le Mans
4 Réponses 4

Peau d'Homme de Hubert et Zanzim

Durant la Renaissance italienne, Bianca, jeune fille de bonne famille, doit épouser un homme d'ici peu. Seulement, elle aimerait apprendre à le connaitre avant de s'engager. Sa marraine lui propose une Peau d'Homme pour se fondre dans l'univers masculin et ainsi apprendre à connaître son futur époux. De Bianca elle passera à Lorenzo et partira à la rencontre de Giovanni, son futur mari.

 

Une BD innovante qui aborde des thématiques actuelles (et encore trop polémique) dans un espace temporel complètement archaïque. Homosexualité, travestissement voire même transexualité et finalement amour libre. J'ai été surprise par ces thématiques "actuelles" (bien qu'existantes depuis la nuit des temps) transposées à un décor ancien et parfaitement représenté. Mais l'intrigue fonctionne à merveille, l'histoire est originale et avant-gardiste. Les planches sont travaillées avec une grande minutie. Douceur, légèreté et pureté sont les adjectifs qui me sont venus après avoir regardé (admiré...) les dessins.

 

Gros coup de coeur !

Re: Peau d'Homme de Hubert et Zanzim

Bonjour @Charlotte-litté , merci pour cette chronique. Avez vous lu l'avis d' @MAPATOU  dans l'article : https://communautes.cultura.com/t5/Vos-cr%C3%A9ations/Moufle-G%C3%A9ante/m-p/286739#M51614.

 

Je vous conseil pour la prochaine fois d'inséré une photo plutôt que de la mettre en pièce jointe, merci.

 

 

Peau d'homme

Un de mes premiers coups de cœur bande dessinée de cette année : "Peau d'Homme" de Hubert et Zanzim. Le pitch: Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout.Mais dans la famille de Bianca les femmes ont un grand secret, en effet elles détiennent une peau d'homme leur permettant de se transformer et de devenir " Lorenzo" le temps qu'elles la revêtent. Cela lui permettra t'il de découvrir Giovanni?

Un scenario prenant à souhait ou l'on s'aventure dans une histoire trépidante, qui envoie un message de tolérance puissant envers la différence, envers l’émancipation de la femme, en bref une belle ode à l’égalité. De plus les dessins sont prodigieux et ébouriffants !

Si vous ne l'avez pas déjà dévoré, ce conte poétique mêlant humour et amour est à découvrir au plus vite ! Peau d homme  #challengehiver2021

index.jpg

 

Balises (1)

Peau d'Homme de Hubert et Zanzim

Peau d'homme.jpg

 

Après avoir suivi de prêt les sélections pour le Fauve des Lycéens, j'ai enfin pu découvrir la BD qui m'avait tapé dans l'œil : Peau d'Homme.

 

A la lecture des premières pages, je m'attendais à une histoire tournée vers l'humour où la jeune mariée se rendrait compte que son promis n'est pas pour elle et part en quête de son âme sœur ... Et bien pas du tout !

 

Dès le début de l’histoire, nous comprenons que Bianca n’est pas une demoiselle comme les autres, elle souhaite connaitre son mari et se marier par amour, ce qui n’est pas coutume à la Renaissance. Bianca découvre alors un secret de famille, une peau d’Homme que les femmes se transmettent afin de profiter de leur jeunesse si elles le souhaitent. A l’opposé de sa tante, Bianca ne profite pas de cette peau pour folâtrer avec les demoiselles mais décide de se rapprocher de Giovanni, son promis.

 

On comprend rapidement les thèmes que cette bande-dessinée va toucher : l’homosexualité, la religion, la condition des femmes… Des thèmes très actuels qu’il est intéressant de retrouver dans le contexte de la Renaissance.

 

J’ai particulièrement aimé l’évolution du personnage de Bianca qui passe de jeune femme docile à femme indépendante au fil des pages et qui se sent émancipé de son statut lorsqu’elle devient ‘Lorenzo’. Ses croyances et ses positions résonnent avec les événements actuels ce qui est très ironique par rapport à la temporalité de l’histoire.

Une très bonne BD que je recommande sans hésitation. Après lecture, on comprend pourquoi ce livre à séduit les lycéens et a remporté le Fauve des Lycéens !

 

A découvrir sur Cultura.com