Poèmes, de Natsume Sôseki

Poèmes, de Natsume Sôseki

Poèmes Sôseki.jpg

 

J’ai découvert la prose élégante et poétique de Natsume Sôseki avec « Oreiller d’herbes ». Ce curieux roman contemplatif est parsemé de haïkus composés par l’auteur. En apprenant que Natsume Sôseki, surtout connu comme prosateur, a aussi excellé dans l’art du kanshi, « poème en chinois classique », je me suis procuré ce magnifique recueil édité par « Le Bruit du Temps ». Deux-cent-sept poèmes du genre kanshi composent cet élégant ouvrage associant les poèmes originaux en chinois à leur traduction en japonais et en français.

 

Plus qu’une simple succession chronologique de vers, il s’agit là du déroulé de la vie d’un homme et de l’évolution d’une conscience. Particulièrement habile à cristalliser en idéogrammes le regard qu’il porte sur le monde aux différentes étapes de son existence, Sôseki matérialise une pensée ascétique d’un esthétisme puissant. Imprégné de bouddhisme chan/zen, et donc de taoïsme, Sôseki interroge sa relation à la nature, à la beauté et à la maladie, à l’isolement et à l’autre, à la vieillesse et au corps qui fatigue, à la vanité intellectuelle et à l’humilité face à une vie mortelle. Ses poèmes sont l’expression distillée d’une quête spirituelle, le miroir de ses fascinations et de ses peines, de l’inquiétude mélancolique à la réconciliation avec soi. Il existe maintes façons de trouver la Voie. Nul doute que ces poèmes contribuèrent à celle que Sôseki emprunta.

 

Vous pouvez lire ces poèmes d’une traite ou en butinant, vous en imprégner sans chercher à les intellectualiser. Vous pouvez aussi essayer d’en comprendre le contexte et la substantifique moëlle en vous plongeant dans les notes et commentaires, particulièrement touffus mais instructifs, qui composent la seconde partie de l’ouvrage.

 

 

Extrait, mars 1898

 

« Assis, seul, sans prononcer la moindre parole,

En moi, je perçois comme une faible lueur.

 

Les humains seraient-ils à ce point affairés

Qu’ils négligent d’avoir un tel état d’esprit ?

 

Dans l’apaisement connu pendant un seul jour

S’aperçoit l’agitation de toute une vie.

 

La pensée dégagée, sur quoi la reporter ?

Vers les lointains flous, le Séjour des blancs nuages. »

 

A découvrir sur Cultura.com

 

5 Réponses 5

Re: Poèmes, de Natsume Sôseki

Bonjour @dvall 

 

Est-ce que cet ouvrage peut être accessible à une novice de la poésie ? J'ai très envie de lire des recueils de poésie, mais je ne sais pas par quoi commencer. Votre photo est incroyable, elle donne vraiment envie Smiley heureux

Re: Poèmes, de Natsume Sôseki

Bonjour @maelle-cultura et merci. La poésie de Sôseki est belle et très abordable. La forme haïku, de par son aspect lapidaire et souvent abstrait, est parfois difficile à appréhender pour les néophytes, mais ici le genre kanshi adopté par Sôseki permet plus de liberté. L'auteur alterne entre poèmes contemplatifs sur la nature et des introspections plus personnelles sur la vie et la Voie. Je ne doute pas que même un novice en poésie saura y trouver d'agréables moments de lecture.

 

Note de l'éditeur :

"Natsume Sôseki a excellé toute sa vie dans le genre du « poème en chinois classique », kanshi, qui est généralement un quatrain ou un huitain, formé le plus souvent de vers penta- ou heptasyllabiques rimés, dont l’enchaînement obéit à une certaine logique, possédant un charme que renforcent les qualités musicales, mais aussi les procédés d’ellipse et de juxtaposition."

 

Et si d'autres formes poétiques vous intéressent, je posterai bientôt un avis sur la dernière édition du recueil "Les Fleurs du Mal" de Baudelaire. Personnellement, je reviens aussi souvent vers Walt Whitman et ses "Feuilles d'herbe". J'en ferai également une chronique sous peu.

Re: Poèmes, de Natsume Sôseki

@dvall Merci beaucoup pour toutes ces précisions. Je vais garder le nom en tête Smiley heureux Votre avis me donne très envie, j'ai l'impression que ce recueil permet de s'évader le temps de la lecture et de faire une véritable introspection. J'ai hâte de lire vos prochains avis Smiley très heureux

 

Re: Poèmes, de Natsume Sôseki

@dvall Pour rester dans le thème du Japon, j'ai regardé cette semaine le film " Dans un jardin qu'on dirait éternel". La jeune Noriko s'initie à la cérémonie du thé dans une maison traditionnelle. Elle va ainsi découvrir ce qu'est l'instant présent. Un véritable exercice de méditation.

 

Si tu ne l'as pas encore vu, je te le recommande vivement.

Re: Poèmes, de Natsume Sôseki

Merci @MAPATOU pour cette suggestion ! Je ne connais pas ce film et il me plairait très certainement. Je vais essayer de le trouver. 

Dans un jardin qu'on dirait éternel 日日是好日, Nichinichi kore kōjitsu84DAC690-E118-43E0-8E46-E45F017A159A.jpeg

 

Les membres favoris du mois

Tout afficher >