Quitter les monts d'automne de Emilie Querbalec

Quitter les monts d'automne de Emilie Querbalec

 

Emilie Querbalec : Attention auteure française à suivre.

 

Nous sommes dans un décor rappelant fortement le Japon mais avec de nouvelles technologies, sans pour autant détruire le charme de la nature. Kaori est issue d'une famille de conteurs hautement respectés de flux contrôlé ( vous verrez que le parallélisme avec les geisha est présent). Malheureusement pour elle, elle n'a que la danse, le 'dit' (possibilité d'avoir le flux contrôlé) ne s'étant pas révélé à elle. Son enseignement est malgré tout, très rigoureux (merci mamie). Suite au décès de sa grand-mère Lasana, notre jeune paysanne se voit  'quitter les monts d'automne' avec pour seul bagage, quelques tenue et un mystérieux rouleau où sont inscrits des écrits. Or les écrits et les lectures sont interdits par le Flux ( mélange de religion, énergie) et ceux sont les moines Talanké qui veillent au grain. Aïe. Est-ce un rapport avec Madame Mauve,calligraphe de profession, qui hante ses rêves?

Elle suit d'abord une formation dans une autre famille d'artiste mais au décès de son protecteur ( décidemment pas de chance), elle décide de se rendre à la ville Pavané. Sur le bateau qu'elle prend, elle rencontre une marchande du nom de Aymelin qui a la caractéristique d'avoir un implant au niveau de la nuque. Ce dernier se connecte au flux, qui les dirige ( pas très sympa de se savoir manipuler). Elle vont faire connaissance et comme vous l'imaginez, cette 'marchande' reviendra par la suite. 

Kaori qui essaye de protéger son rouleau va devoir fuir et c'est à travers son voyage que nous allons en connaitre un peu plus sur les personnages et surtout sur ses origines. Entre la colonne ascensionnelle qui va l'amener dans l'espace et les habitants des autres mondes, c'est tout un univers (c'est le cas de le dire) qui va s'ouvrir à elle. Surtout que les 'robots' de surveillance veillent à la bonne marche des opérations.

Ce voyage initiatique est magnifiquement bien décrit par Emilie Querbalec. Les paysages, les costumes, les personnages les émotions et sensations, sont dépeints avec justesse, et nous donne 'impression de lire un conte. Ce qui est extrêmement appréciable au vu du sujet traité. Car Kaori n'est pas naïve, elle connait les dangers, il ne lui manque que les connaissances. Elle est habile même si elle est obliger de suivre, car elle désire  connaître ses origines, qu'elle ne soupçonne pas. Nous sommes dans un roman d'émancipation mais également sur les traditions et la technologie, sur l'importance de l'histoire des cultures et la liberté d'expression. On pourra s'attendre à une fin plus recherchée, mais la réflexion reste intacte.

Excellent roman, surtout pour les lectrices et lecteurs qui souhaitent commencer à lire des livres de l'imaginaire

J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette plume, j'espère qui en sera de même pour vous

 

A découvrir

 

Angéline

Cultura La Villette

 

Retrouvez Quitter les monts d'automne  sur Cultura.com

Bleu
Cultura La Villette