Rentrée littéraire "La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières

Rentrée littéraire "La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières

9782259282499_1_75.jpg

 

Le narrateur, à la mort de sa mère, découvre des documents sur la vie de son père qui les a abandonnés 30 ans auparavant sans explication :

« des restes de la vie de mon père, des bouts avec lesquels vieillir correctement, non pas des réponses à des questions dont je n’avais pas les moyens, mais des fragments à déposer dans un espace en moi inhabité, délaissé depuis près de 30 ans, comme un trou d’air dangereux qui avait un prénom, Joachim, c’était tout. Sans parents, sans lieu de naissance, sans souvenirs, mon père était une abstraction, un homme sans corps, sans début ni fin. « 

Il se rend à Varsovie pour rencontrer la dernière survivante de sa famille paternelle et va découvrir que son père a vécu dans le ghetto, la façon dont il a pu s’en échapper ainsi que l’histoire de ses grands-parents et oncles.

Ce roman nous raconte de façon très bien documentée la vie dans le ghetto, toutes les facettes de la personnalité humaine des persécutés et des leurs persécuteurs dans ce qu’il peut y avoir de plus sombre mais aussi de plus courageux.

Ainsi, nous découvrons le circuit clandestin d’évacuation des jeunes enfants hors du ghetto mis en place grâce au courage de trois jeunes femmes.

Certains lutteront de façon acharnée pour survivre mais à quel prix et dans quelle mesure est-il possible après avoir vu ou subi de telles horreurs peut on vivre ensuite sereinement ?

« Mais il se trompait, mon père, ils avaient piégé les âmes à vie ».

J’ai aimé l’écriture sobre et puissante à la fois de Sophie Blandinières qui fait de ce roman une belle oeuvre de témoignage.

 

Retrouvez ce livre sur Cultura.com

 

Les membres favoris du mois

Tout afficher >