Solo Leveling de Chu Gong

Solo Leveling de Chu Gong

Solo Leveling.jpg

 

Ca y est ! Mon manga favori est enfin adapté en version papier (ce qui est très rare pour les mangas coréens qui sont mis en page afin d'être lu sur téléphone plutôt qu'en version imprimé) ! 

 

Habituée au formalisme classique des mangas japonais, il m’a fallu un peu de temps pour trouver mes repères dans ce manhwa. Le sens de lecture, qui se fait de gauche à droite chez les Coréens, a été une habitude à mettre en place après des années de lecture japonaise. Mais une fois cette habitude prise, on peut rentrer dans l’histoire et profiter pleinement de l’aventure que nous délivre l’auteur. Et quelle aventure !

 

Grande lectrice de genre ‘isekai’ dans les mangas classiques, j’ai pu retrouver quelques symboles du genre dans Solo Leveling. Un isekai est un manga dont le protagoniste décède et est réincarné dans un monde magique, souvent régit par des règles semblables à celles des jeux vidéo, où certaines conditions vont l’amener à devenir le héros de ce monde, ou du moins une entité d’une puissance incommensurable. Avec l’avènement des anti-héros, Solo Leveling joue sur cette mode est nous présente le chasseur ‘le plus faible’ de Corée du Sud. Mais Sung Jin Woo possède un courage à toute épreuve, et comparé aux autres chasseurs qui ont l’habitude de se reposer sur leur force, lui réfléchit et développe des stratégies rapides et efficaces.

 

Cette capacité de réflexion et de sacrifice va l’amener à débloquer une compétence caché, comme dans les jeux ce qui nous ramène au genre du isekai, et à surpasser ses limites pour devenir le chasseur le plus puissant du monde. Au travers de dessins plus magnifique les uns que les autres, l’auteur nous emmène dans une aventure pleine de défis, et est devenu maitre dans le cliffhanger qui nous laisse frustré à chaque fin de chapitre mais toujours plus impatient d’être à la semaine suivante.

 

Ce manhwa est une véritable addiction pour tous les fans d’urban fantasy et d’histoires peuplés de créatures mythiques des jeux vidéos comme les orcs, les nagas, ou encore les démons.

 

Le tome 1 de Solo Leveling est à découvrir sur Cultura.com

Balises (2)
6 Réponses 6

Re: Solo Leveling de Chu Gong

@laurene-cultura , jolie découverte et en plus j'ai cherché ce que signifié Isekai je m'endormirai moins bête. Je suis plus habitué au terme Shojo, Shonen Seisen et Josei, Slice of life, Yokai et meccha.

Re: Solo Leveling de Chu Gong

Bonjour @spitfire89 le terme 'isakei' est encore très nouveau, ce genre de manga a vraiment gagné en popularité ces dernières années, pour mon plus grand plaisir Smiley clignant de l'œil Vous aviez fait un post sur So I'm a spider, so what? qui rentre totalement dans ce thème par exemple (et que j'aime beaucoup ! Smiley heureux)

Re: Solo Leveling de Chu Gong

@laurene-cultura , vous avez raison pour mon post, vous avez une bonne mémoire je ne me rappelais plus que vous aviez employé ce terme à ce moment là. Femme gênée

Re: Solo Leveling de Chu Gong

Après des mois de précommande, j'ai enfin reçu la version physique de Solo Leveling! Le livre est magnifique et de très bonne qualité. Il y a un effet glossy sur la dague sur la couverture, ça donne un super effet je suis fan ! Je l'ai lu directement et j'ai réussi à le faire lire à mon père qui a adoré ! Je recommande pour tous les amateurs de manga ! Smiley clignant de l'œil

 

Solo Leveling livre.jpg

 

Re: Solo Leveling de Chu Gong

2021-06-20 16.18.56.jpg2021-06-20 16.19.31.jpg

 

Bonjour à la communauté, merci @laurene-cultura pour le manga.

Je met ici quelques pages car les photo mis par laurene de la couvertures sont belles. 

J'ai bien aimé ce premier tome, je m'y connais moins que laurene dans les termes manga. Mais celui-ci me fait pensé un peu à l'univers de Sword art on line avec les référence au guilde, jeux vidéo, le rang des chasseurs et leur fonction. Je trouve dommage que l'on rentre tout de suite dans l'action car on n'en connait pas beaucoup sur l'histoire du héros Sung Jinwoo et le but d'allée combattre les monstres dans les donjons éphémère. Par contre on s'attache immédiatement au duo Sung Jinwoo et Lee Juhee, dés les premières pages on sent une relation amoureuse à venir. Cette première quête ne ma pas beaucoup plus car elle est longue, ni pas très bien mise en place sa manquer d'action et de scène graphique Sung fait preuve d'intelligence, d'empathie. En revanche ce qui m'a plus dans le manga c'est les conséquences après cette première quête et là j'étais bien entrer dans ce manga avec la rencontre de la sœur de Sung dommage qu'on ignore qui est la personne qui accompagne sa sœur car je n'ai pas reconnu Lee Juhee, il y a des enquêteur spéciaux, l'écran caché de Sung et plein de chose qui commence à faire travailler notre esprit mais hélas on arrive vite à la fin du 1er tome et il faut donc attendre la suite. 

Re: Solo Leveling de Chu Gong

Contente qu'il vous ait plu Smiley heureux @spitfire89 

Les mangas autour des jeux vidéos comme Sword Art Online sont très à la mode en ce moment ! Smiley heureux

C'est vrai qu'on n'en voit pas beaucoup sur l'histoire de Sung Jinwoo, comme vous dites on rentre directement dans l'action, je n'y avais pas fait attention avant, mais peut-être parce que je les ai lu en ligne avant leur publication et du coup j'avais plusieurs dizaines de chapitres disponibles Smiley heureux

Pour l'action, ne vous en faites pas, il y en a beaucoup plus rien que dans le tome suivant Smiley clignant de l'œil