Terminus de Tom Sweterlitsch

Terminus de Tom Sweterlitsch

 

À retrouver sur Cultura.com

 

Depuis le début des années 80, un programme ultrasecret de la marine américaine explore de multiples futurs potentiels. Lors de ces explorations, ses agents temporels ont situé le Terminus, la destruction de toute vie sur terre, au XXVII siècle.

En 1997, l'agent spécial Shannon Moss du NCIS reçoit au milieu de la nuit un appel du FBI : on la demande sur une scène de crime, où un père de famille aurait massacré sa femme, deux de ses enfants avant de s'enfuir. Seule la fille aînée, Marian, 17 ans, serait vivante, mais reste portée disparue. Pourquoi contacter Moss ? Mais parce que le suspect, Patrick Mursult, a contemplé comme elle le Terminus.

Cette tuerie a eu une conséquence inattendue : la date du Terminus s'est subitement rapprochée de plusieurs siècles. La survie de l'humanité toute entière semble liée à l'enquête de Moss. Mais comment une telle chose pourrait-elle être possible ? L'enquête piétinant, Moss est envoyée chercher des indices dans le futur.

 

Tom Sweterlitsch écrit un second roman après son succès avec Tomorrow and Tomorrow un roman cyberpunk non sortie en français. Ces un auteur pas encore connu dans l'hexagone.

 

Un roman fourre tout entre polar, SF, épouvante-horreur agent du FBI et de la Nay (Naval Criminal investigative Service N.C.I.S). Avec le mélange des genres on pourrai croire que sa part dans tout les sens et qu'il serait dur et indigeste à la lecture mais  Tom Sweterlitsch déploie dès les premières pages un talent stupéfiant pour emmener son récit là où on ne l’attend pas et pour renouveler sans cesse l’intérêt du lecteur à son égard.

Tout au long des page l'auteur fait tout pour garder le lecteur en alerte. 

Les genres entrent en collision mais également les espace-temps et les personnages.
En se servant de l’Apocalypse, l’américain offre un enjeu absolu au lecteur, celle de la survie de l’humanité, et tente de l’atteindre à travers des voyages temporels qui, étonnamment, ne complexifie pas le récit. 

 

Il emploie le champ du mystique, de l’art et du religieux pour ferrer son lecteur et lui offrir des visions saisissantes à la fois glauques et fascinantes.
Du Christ de Dali à celui d’Holbein en passant par le vaisseau d’ongles viking Naglfar, l’auteur s’amuse avec les mythes et les peintures pour accoucher d’un univers sombre et inquiétant où les visions d’Apocalypse sollicitent notre cerveau reptilien et notre conscience religieuse la plus refoulée.

 

Ce livre va être adapté pour le cinéma par Neill Blomkamp connu pour des films comme District 9,  Elysium, il prépare un Alien 5.

 

 

 

Cultura Auxerre