Un bûcher sous la neige

Un bûcher sous la neige

Coup de cœur !

Dans ce magnifique roman de Susan Fletcher, Corrag - une jeune fille vivant seule dans la nature écossaise du XVe siècle - est accusée de sorcellerie. Mais le témoignage qu'elle délivre est emprunt de lumière et de grâce. Découvrez les Highlands comme si vous y étiez : une nature enchanteresse et l'évocation d'un monde a jamais disparu.

Morgane, libraire Cultura.



un_bucher_sous_la_neige_0.gif
1 Réponse 1

Un bûcher sous la neige - Susan Fletcher

 

 

 

Une couverture, une histoire et une plume absolument MA-GNI-FIQUES !

 

Corrag, jeune fille emprisonnée pour sorcellerie, raconte sa vie, ses malheurs et surtout ses bonheurs à Charles Leslie en attendant le jour de son “jugement” sur le bûcher. Entre les collines et les lochs des Highlands, s’élève la voix enfantine de cette hideuse créature maudite pour raconter le massacre dont elle a été témoin...
J'ai adoré ce roman, un immense coup de cœur, pas d’autres mots ! Tout était réuni pour que cette lecture me plaise et surtout me transporte dans les Highlands ! Et c’est fort possible que je le relise dans quelque temps pour retrouver la poésie de l’écriture ainsi que la beauté des paysages et des émotions.
Grâce à la plume de Susan Fletcher, j’ai voyagé, j’ai suivi Corrag et enduré tout ce qu’elle a subi, les mauvais traitements, le froid. Ses longues chevauchées sur sa jument grise, les mauvais traitements, les insultes, les émotions. Tout était parfaitement retranscrit dans le roman. Les descriptions sont y presque magiques, comme le dit très bien le personnage de Charles Leslie dans ses lettres à sa femme.
Les personnages sont très attachants et ce qui arrive à Corrag m’a beaucoup touché (je ne vous raconte pas la fin…), de même que cet espoir et cet amour qu’elle a en l’humanité. Cette même humanité qui l’a insultée, chassée de chez elle, forcée à fuir sa mère et son foyer et qui l’a mise en prison pour sorcellerie. Elle est considérée comme une chose, elle est associée au Diable et perd toute humanité aux yeux des hommes et femmes qu’elle croise (sauf certains qui lui ouvrent volontiers les bras et la laisse entrer dans leur cœur). Le courage et la détermination de Corrag lui ont permis d’aller toujours plus au Nord afin d’y retrouver un foyer, d’y vivre paisiblement quelque temps avant ce massacre horrible, celui de sa deuxième famille, le clan des MacDonald de Glencoe par ce roi orange…
Que vous dire des décors à part qu’ils sont absolument magnifiques ?! Je rêve de me rendre dans les Highlands maintenant, de courir les cheveux au vent entre les lochs et les collines moussues, et surtout de croiser ce superbe cerf que Corrag rencontre si souvent. J’en rêve… *.* Et puis cette couverture… Elle représente tout à fait l’atmosphère qui règne dans le roman : le froid, la solitude, l’hiver et surtout cette neige qui retarde l’exécution de Corrag.

En bref, un coup de cœur qu’il faut (absolument) que vous lisiez !! Si les paysages d’Écosse vous attirent, que les histoires de sorcières vous intéressent et que vous aimez les romans où il fait vraiment très froid, alors ce livre, presque poétique, est fait pour vous !

 

 

Sarah - Libraire au Cultura La Teste