" Cent ans de Laurelfield" de Rebecca Makkai

" Cent ans de Laurelfield" de Rebecca Makkai

Cent ans de Laurelfield.jpg

 

A l’aube de l’an 2000, Zee Devorh, universitaire, vient vivre avec son mari dans le domaine de sa famille, Laurelfield.

 

Sa mère, Grâcie n’autorise pas le couple à habiter avec elle et son second mari, Bruce, dans la grande maison mais lui impose de s’installer dans la dépendance, ancienne maison du chauffeur.

 

Si Zee se rend tous les jours à l’université pour enseigner la littérature, son mari Doug essaie tant bien que mal de terminer sa thèse sur le poète, Edwin Parfitt.

 

Ce dernier a d’ailleurs séjourné à Laurelfield qui fut dans les années 1930 un lieu de résidence pour des artistes plus ou moins célèbres.

 

Doug est persuadé que le grenier du domaine contient des documents inédits sur cette époque et surtout sur le sujet de sa thèse. Mais sa belle-mère refuse obstinément de lui donner la clé de ce grenier.

 

Même s’il sait bien que la famille Devorh a compté en son sein des membres à la réputation fantasque, que l’arrière-grand-mère de son épouse, Violet, s’y est suicidée et que son fantôme hante les lieux, Doug veut à tout prix aller fouiller dans cette pièce interdite.

 

Ce qu’il va y découvrir dépassera tout ce qu’il avait pu imaginer.

 

A la manière des poupées russes, mais à rebours, Rebecca Makkai remonte le temps pour nous dévoiler cette histoire, où personne n’est réellement celui qu’il prétend être.

 

De 1999 à 1929, elle distille des indices qui permettront de comprendre ce qui s’est réellement passé. Au lecteur d’être attentif pour ne pas les rater !

 

Ce roman est donc une saga familiale, à la construction qui peut paraître déroutante, mais tout à fait prenante.

 

A découvrir sur Cultura.com

Balises (1)
Cultura Toulon