"Graffiti Moon", Cath Crowley

"Graffiti Moon", Cath Crowley

« L’Ombre et le Poète, deux mystérieux garçons, peignent la nuit des graffs sur les murs de la ville. Lucy, 17 ans, est si fascinée par l’Ombre qu’elle s’en croit amoureuse. Un soir, elle décide de partir à sa recherche. Ed se propose de l’accompagner dans sa balade nocturne. Lucy accepte à contrecœur car au cours de leur seul et unique rendez-vous, elle lui avait accidentellement cassé le nez, et depuis, elle l’évite comme la peste. Entre disputes, éclats de rire, discussions passionnées, bagarres et fuite à vélo, Lucy va vivre une nuit mouvementée…Un savoureux jeu du chat et de la souris où telle est prise qui croyait prendre… »

Tout se passe en une nuit… Lucy cherche l’Ombre, son double, son âme sœur, LE garçon qui met en images toutes ses douleurs et son mal de vivre. Dans ses graffs elle voit un artiste, un être hors du commun qu’elle doit rencontrer, quelqu’un qui va la comprendre. Des le début on sait que l’Ombre est celui qu’elle a rejeté il y a quelque temps. L’histoire d’un rencard qui a mal fini… Ed (L’Ombre) est au courant. Ensemble, ils vont parcourir la nuit à la recherche de la vérité, à la recherche d’une vie en images. Rien n’est simple pour Lucy  et tout est évident pour le lecteur. Agaçant, vu qu’on ne peut pas lui souffler : vas-y, c’est lui !!! Attendrissant, côté Ed, qui essaye de l’emmener à la conclusion  « j’ai compris, quelle idiote j’étais… » Une nuit, des mensonges, des choix,  l’incompréhension, l’amitié, l’adrénaline, la fin… découvrez là vous-même… Ce duo est le plus important, et pourtant il y a aussi Leo le poète, Jazz, Daisy, Dylan, tous ont un rôle dans cette histoire. Pas  assez développés à mon gout, ces personnages servent uniquement de fond à une histoire d’amour, style je t’aime moi non plus,  qui se suffit à elle-même. Un beau moment de  lecture malgré cette imperfection, grâce aux deux personnages hors du commun.



9782226242754g.jpg
Les dernières discussions
Tout afficher >