"L'île au ciel noir" de Lara Dearman

"L'île au ciel noir" de Lara Dearman

L'île au ciel noir.jpg

 

Suite de La griffe du Diable qu'il vaut mieux avoir lu car de nombreux éléments sont mentionnés dans ce tome et dévoilent ainsi une grande partie de l'intrigue du1er.
On retrouve les mêmes protagonistes : la journaliste Jenny et l'inspecteur Gilbert. Cette fois ci, le meurtre va les mener sur la petite île de Sercq. Un petit bout de roche au milieu de la mer du Nord, paisible et sauvage où les voitures et internet sont bannis. Pourtant, c'est là que, dans une grotte, des ossements sont découverts. Arrivés sur l'île, les priorités vont être vite réévaluées car un corps, tout frais celui-ci, est découvert par un jeune garçon. Il s'agit de Reg, un ilien pure souche, un peu rustre et à la mémoire qui flanche mais qui ne méritait surement pas d'être sauvagement assassiné!
Entre coalition, trafic, magouilles, dissimulation et désir de maternité, le visage angélique de Sercq va prendre une toute autre couleur.
Et nos héros ne seront pas épargnés surtout quand le passé décide de refaire surface.
Un roman à l'atmosphère à l'image de cette île : venteuse, sauvage et isolée. Les paysages sont bien mis en avant mais je ne trouve pas les personnages très agréables ni très attachants. Une intrigue en mode "Auberge de la Jamaïque de Daphné du Maurier" mais où l'auteure s'est parfois perdue à vouloir trop en faire. Les 100 dernières pages frisent l'absurde....
Par ailleurs, si pour le 1er tome, le découpage en 3 voix était novateur et plaisant, là je trouve qu'il hache le récit, coupant la lecture, j'ai parfois été à deux doigts de décrocher....

 

A découvrir sur Cultura.com