"L'héritage Davenall" de Robert Goddard

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard

L-heritage-Davenall.jpg

 

Long long long trop long....
Pourtant une toile finement tissée avec des rebondissements et cela jusqu'à la fin mais que de longueurs et de passages qui m'ont paru inutiles...
Fin du XIXème siécle, disparu depuis 11 ans, James, actuellement Norton, débarque à Londres et prétend être le fils ainé de la famille Davenall. Au départ, débouté, par sa propre famille, qui le considérait comme mort, c'est dans les yeux de son ancienne fiancée Constance, que l'espoir renait peu à peu. Contre toute attente celle-ci le reconnait et croit en son identité, au mépris de la stabilité de son foyer actuel.
Chacun campant sur ses positions, ce sera donc à la justice de statuer sur la légitimité de l'homme. D'un côté donc, ce dernier qui semble connaitre la vie de James Davenall dans les moindres détails et dont l'histoire est crédible. Mais face à lui, son frère et héritier en titre du vaste domaine, tout comme sa mère, son oncle..., n'ont pas dit leur dernier mot et sont prêts à tout pour le démasquer.
Un découpage en 2 parties (même si ce n'est pas stipulé) où comme les protagonistes, l'auteur par les flashbacks plus ou moins heureux de ses personnages, nous conduit sur de vraies et fausses pistes.
Entre histoire, duperies, jalousies, mensonges, amour, confiance...., c'est une véritable saga familiale qui se joue page après page, et il faudra attendre la fin pour que les pièces du puzzle s'emboitent enfin.
Une intrigue bien ficelée mais longue (trop longue), sans compter quelques passages moins pertinents voire même agaçants ( la fiancée ingénue et naïve pourtant aujourd'hui trentenaire, au foyer chaleureux et qui envoie tout balader pour son amour de jeunesse ; ou encore l'internement d'un protagoniste engagé qui devient persona non gratta et dont pendant 1 an plus personne ne se soucie... c'est too much). Avec 400 pages de moins, et un soupçon moins d'entourloupes, ce gros livre aurait pu être une pépite bien plus éclatante ...

 

A découvrir sur Cultura.com