"La punition qu'elle mérite" d'Elizabeth George

"La punition qu'elle mérite" d'Elizabeth George

D'ordinaire j'adore Elizabeth George, c'est donc sans hésiter que j'ai acheté cet opus. Mais quelle déception! ...
Après le suicide d'un diacre accusé de pédophilie et malgré une enquête interne, Scotland Yard est sollicité une ultime fois pour classer définitivement l'affaire. La commissaire Avery (une pochtronne invétérée et sans retenue) et le sergent Havers (brute mais en perfectionnement) sont envoyées sur place. Mais l'écheveau est bien serré et il faudra toute la patience, le flair et l’œil des enquêteurs (retour de Lynley) pour arriver à le dénouer et ainsi révéler les bassesses de certains et les secrets de famille.
C'est long, long ... long (890 pages qui auraient tenu en 100)! L'intrigue est cousue de fil blanc (dès les premières pages on se doute de ce qu'il s'est passé), les personnages secondaires sont agaçants, pleurnichards et influençables. Seules les répliques piquantes de certains héros relèvent un peu l'ensemble et apportent un semblant de motivation pour poursuivre la lecture. Et quid du titre? Quel rapport au final?