"Les Lionnes de Venise"- T.02, de Mireille Calmel

"Les Lionnes de Venise"- T.02, de Mireille Calmel

Accroche :

"Paris, 1631. Trois ans déjà que Lucia a quitté Venise. Trois ans qu'elle cherche à rebâtir la vie qu'on lui a volée.
Y est-elle parvenue ? Lucia a recréé une imprimerie. Elle compte parmi ses clients l'un des mousquetaires du roi, Aramitz. Elle peut aussi s'appuyer sur l'amitié du grand Coësre, l'énigmatique prince de la cour des Miracles.
Et pourtant... Au détour d'une ruelle encombrée, une voix s 'élève. C'est Isabella, la courtisane vénitienne qui a précipité sa famille dans le malheur. Isabella, à Paris... L 'étau se resserre. Mêlée à un complot contre le cardinal de Richelieu, Lucia sait que la lutte sera sans pitié. Mais elle se révèle une incroyable combattante. Une lionne."

(Texte 4e de couverture)

 

 

les-lionnes-de-venise-tome-2-9782266286404_0Envie de partager ce livre parce que...

 

... Le choc entre le tome 1 et le suivant ! J'aime beaucoup les romans de Mireille Calmel, qui signe fréquemment des sagas historiques palpitantes et surtout bien ficelées. (Le bal des Louves ; Le chant des sorcières) Mais cette fois-ci, rien à faire, le second volet de l'histoire de Lucia ne m'a pas convaincu.

 

J'attendais avec impatience de découvrir la seconde partie de l'intrigue. En effet, le tome 1 développait 2 axes : qui se cache derrière l'enlèvement du père de Lucia ; l'origine de ce grimoire mystérieux  qui semble être la cause de l'incendie de l'imprimerie familiale. Si nous avons les réponses du premier dans le tome 1, nous comprenons rapidement que le second sera le cœur du tome 2.  Et, finalement quand j'ai commencé ce deuxième volet, il m'a fallut un temps d'adaptation. Il m'a semblé que j'avais entre les mains une nouvelle aventure plutôt que la suite de l'histoire de Lucia. En effet, du temps a pensé et c'est une Lucia désormais mère d'une petite Marie, et installée à Paris que je découvre. Ce bon dans le temps m'a semblé téléphoné, tout comme l'importance - soudaine - de Marie.

 

Enfin, dernier point de déception : Oublier Venise ; bonjour Paris. Bien que ce fut sympathique de voir évolué les personnages aux côtés des Mousquetaires d'Alexandre Dumas, de Richelieu et du couple royal, le dépaysement m'a étonné. Dommage !

 

Bon à côté de cela, ce deuxième volet des Lionnes reste un beau roman historique. L'écriture de Mireille Calmel est toujours aussi agréable à lire.

 

Boîte à outils :

 

- En 3 mots : Long, déconnecté, historique

- Baromètre : ⭐/3

- Le livre : "Les lionnes de Venise"- T.02, sur Cultura.com

Balises (2)