"Les fruits tombent des arbres" de Florent Oiseau

"Les fruits tombent des arbres" de Florent Oiseau

Les fruits tombent des arbres.jpg

 

Lu dans le cadre du Prix Nouveau Talent Cultura 2021. Je remercie Cultura et les Editions Allary pour l’envoi de ce roman.

 

Je dois avouer que je n’ai pas accroché du tout à l’histoire de cet homme désabusé et à son errance sur la ligne de bus 69. Je me suis profondément ennuyée à la lecture de ce roman.

 

5 Réponses 5

Re: Les fruits tombent des arbres de Florent Oiseau - Littérature

Un livre, qui à mon sens, fait réfléchir sur le sens de la vie. Et sur le fait qu'elle soit aussi éphémère. 

Re: Les fruits tombent des arbres de Florent Oiseau - Littérature

Bonjour @laurene-cultura 

 

Voilà un roman bien rafraichissant.

 

Nous sommes à Paris. Pierre est témoin de la mort de Jean-Luc, au pied de l'arrêt Popincourt de la ligne de bus 69. C'est le point de départ des tribulations de Pierre, qui nous raconte une année de sa vie, ses rencontres sur la ligne de bus, ses interrogations sur la vie de sa fille, de son ex, de son voisin Dalton, de Jean-Luc dont il finira par en savoir un peu plus. Pierre, c'est M. Tout le monde, c'est un anonyme parmi d'autres, avec sa solitude et ses petits bonheurs.

 

J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur, simple et efficace car proche du commun des mortels. On sourit, on rit parfois, on est pris par des réflexions d'une logique imparable. Ce roman plein de vie, de la vie, et c'est ce qui fait son sel.

 

A lire pour s'accorder une dose de bien-être!!

Re: "Les fruits tombent de l'arbre" de Florent Oiseau

Voilà un commentaire sincère et concis. J'apprécie ! Merci pour votre avis...

 

Re: "Les fruits tombent de l'arbre" de Florent Oiseau

Pierre 50 ans, divorcé, papa d'une fille de 17 ans qu'il ne voit presque pas, looser, insomniaque. La veille de Noël, son voisin s'écroule mort à l'arrêt  Popincourt du bus 69, en bas de chez lui. Tel le fantôme urbain Pierre va errer le long de cette ligne. Une sorte d'hommage pour son voisin. Pierre ira dans des lieux parfois improbables tout en rencontrant des personnes et nouer des liens.  Une sorte de crise de la cinquantaine en faisant de nouvelle expériences, en se remémorant des souvenirs, mais aussi en quête de réponses.

 

L'histoire cherche à montrer que même lorsque nous avons une vie banal à quelques pas de chez soi et avec de la volonté si on ouvre les yeux, un monde merveilleux existe. Au cours de la lecture Pierre est un personnage antipathique et pas très attachants. Florent Oiseau à voulu travaillé ce roman de la même façon que c'est précédent ouvrage pour moi la magie n'est pas là et cette ouvrage n'as pas répondu à mes attentes. 

Les fruits tombent des arbres - Florent Oiseau

9782370733740_1_75.jpg

 

Pierre, il s'appelle juste Pierre, ce type qui arpente les rues de Paris, les arrêts de bus, les bars ou personne ne semble vouloir aller. Un jour, Pierre voit un homme tomber à l'arrêt de son bus comme un fruit qui tombe d'un arbre. Cette mort soudaine le hante. Qui était cet homme ? Ou voulait-t-il aller ?

 

De fil en aiguille, de sa laverie automatique préférée, à la montée d'une mayonnaise chez une actrice célèbre en manque de reconnaissance, à son histoire avec son ex-femme, à sa fille Trieste qui aime les filles et enfin cet homme mort qui était son voisin sans le savoir... Pierre découvre des êtres humains, Pierre est un homme simple, qui ne fait rien, qui vit comme bon lui semble.. mais peut-être est-ce cela le vrai bonheur ?

 

Florent Oiseau aime les perdants, les looseurs, les être invisibles. Florent raconte la vie, la vraie, sans fioritures, la vie de milliers de personnes, aux petits riens qui font le bonheur de beaucoup. Sa plume est toujours aussi juste, reconnaissable entre tous. Florent est comme un ovni.

 

Comment ne pas aimer la tendresse des personnages, mêlant quotidien, nostalgie, mélancolie. Un roman à nouveau sur la réalité de la vie de personnage lambda, sur les choix d'une vie, sur les accidents qui traversent une vie, sur la condition humaine.

 

La patte de Florent Oiseau est toujours là, avec cet humour noir, cette ironie, aux passages crus, avec une histoire de vie forte remplie de passage rocambolesque, sans temps mort. Florent porte un regard vif et tendre sur un Paris gris, sur sa population et sur les tribulations de Pierre, aux plaisirs simples. Florent Oiseau est vraiment un grand écrivain ancré dans la réalité du présent !