"Montedidio", d'Erri De Luca

"Montedidio", d'Erri De Luca

Accroche :

"Chacun de nous vit avec un ange, c'est ce qu'il dit, et les anges ne voyagent pas, si tu pars, tu le perds, tu dois en rencontrer un autre. Celui qu'il trouve à Naples est un ange lent, il ne vole pas, il va à pied : Tu ne peux pas t'en aller à Jérusalem, lui dit-il aussitôt. Et que dois-je attendre, demande Rafaniello. Cher Rav Daniel, lui répond l'ange qui connaît son vrai nom, tu iras à Jérusalem avec tes ailes. Moi je vais à pied même si je suis un ange et toi tu iras jusqu'au mur occidental de la ville sainte avec une paire d'ailes fortes, comme celles du vautour. Et qui me les donnera, insiste Rafaniello. Tu les as déjà, lui dit celui-ci, elles sont dans l'étui de ta bosse. Rafaniello est triste de ne pas partir, heureux de sa bosse jusqu'ici un sac d'os et de pommes de terre sur le dos, impossible à décharger : ce sont des ailes, ce sont des ailes, me raconte-t-il en baissant de plus en plus la voix et les taches de rousseur remuent autour de ses yeux verts fixés en haut sur la grande fenêtre."

(Texte 4e de couverture)

 

81p+HVntmGL

Envie de partager ce livre parce que...

 

... Montedidio est un roman poétique, d'une incroyable douceur. On se tient aux côtés du narrateur : un jeune napolitain de 13 ans. Dans les rues "Montedidio", un quartier populaire situé sur la plus haute colline de Naples, l'enfant devient sans réelle transition un adulte lorsque son père le retire de l'école pour devenir menuisier. Alors qu'il apprend le métier auprès de Mast Errico, le jeune garçon rencontre plusieurs personnages attachants qui lui permettent ainsi de grandir. Il échange longuement avec Rafaniello, le cordonnier qui est convaincu de pouvoir voler ; il tombe sous le charme de sa voisine Maria ; il tremble pour sa mère malade...

 

Montedidio a reçu le prix Femina en 2002.

 

... Erri de Luca est Napolitain. C'est avec Montedidio que j'ai découvert cet auteur formidable. Depuis chacun de ses romans m'enchantent. Tous portent en eux une certaine poésie mêlant gravité, sagesse et bonheur. On sent qu'il puise son inspiration dans son formidable parcourt de vie. Son œuvre est vaste, mais pour moi, Erri De Luca reste l'écrivain d'une Naples populaire et enchanteresse mais également celui des sommets, insaisissables et dangereux. Passionné d'alpinisme, il a signé de beaux romans de haute altitude ("Sur la trace de Nives" , "Impossible"ou encore "Le poids du papillon").

 

 

Boîte à outils :

 

- En 3 mots : Poétique, voyage, sagesse

- Baromètre : ⭐⭐⭐/3

- Le livre : "Montedidio", sur Cultura.com

1 Réponse 1

Re: "Montedidio", d'Erri De Luca

Un roman qui est à la fois une fable, une tranche de vie, on savoure cette œuvre à l'accent Italien avec une certaine beauté.  Comme @Mam_zelle_86 nous l'a dit le roman à reçut en 2002 le prix Femina dans la catégorie littérature étrangère.