54 MINUTES, un roman coup de poing !

Highlighted

54 MINUTES, un roman coup de poing !

                                                 

 

                                                 54 minutes - Marieke Nijkamp (Editions Hachette
                                                                                                       ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️ /5 !

 

logo_325857-500x796

 

 

 

 

Résumé

 

 

10 h 08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi !

10 h 09 – SYLVIA
Tyler est revenu.

10 h 11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT !

10 h 27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.

10 h 30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

 

 

 

 

10h du matin. Le froid est glacial, la journée commence lentement, les élèves sont nombreux dans le couloir à attendre le discours de rentrée de la principale Trenton. Et pourtant seulement quelques minutes plus tard, la journée vire au cauchemar. Imaginez-vous, les portes de l’amphithéâtre sont condamnées, la majorité des élèves et professeurs sont piégés à l’intérieur… Des coups de feu retentissent, la peur est palpable, vous ne voulez pas croire l’inimaginable et pourtant le sang commence à couler, les victimes sont de plus en plus nombreuses, tombant les unes après les autres sous le regard dur et implacable d’un ancien élève portant le nom de Tyler.
J’ai passé un super moment avec ce bouquin. J’ai vraiment trouvé l’ambiance très particulière, le thème bien traité et la tension du début à la fin bien présente.

 

 

 

Ce qui m’a principalement attiré dans ce roman, c’est son résumé.
Je trouve toujours très intéréssant le fait d’aborder le thème des tueries dans les écoles. Ces fusillades au lycée ou dans les collèges, comprendre comment un élève peut bien du jour au lendemain vriller complètement et se rendre dans son école, armé, et prêt à faire feu sur ses anciens camarades de classe. J’avais à la fois un peu peur d’être déçue, mais j’étais aussi très emballée de découvrir comment l’auteure allait nous embarquer dans son histoire.
Le fait qu’on ai des points de vue de plusieurs personnages différents apporte vraiment quelque chose au récit. On ne suit pas seulement le tireur ou la victime, on suit plusieurs personnes bloqués à l’intérieur de l’amphithéâtre, on suit aussi d’autres élèves qui sont eux dans l’établissement mais qui tentent de débloquer les portes, d’autres qui sont eux, complètement à l’exterieur et qui vont tenter de prévenir les secours et en dernier lieu on à le point de vue de certaines personnes qui postent sur les réseaux sociaux. Le fait d’alterner comme ça nous permettait nous, lecteurs, de vraiment prendre conscience de l’ampleur, de la frayeur et de la paranoïa que Tyler, le tireur à engendré. On se prends très vite au jeu et on angoisse en temps réel de savoir comment tout cela va bien pouvoir se terminer.

 

 

 

Ce que je regrette légèrement c’est le fait qu’il ne se passe pas énormément de choses. J’aurais aimé qu’il y ai un peu plus d’action. Bien que ce soit très sympa à lire, qu’on apprends tout de même certaines choses sur le passé de Tyler, on stagne un peu à la moitié du livre et l’histoire s’essouffle un peu. Néanmoins les choses s’accélèrent par la suite et on reprends très vite un rythme intéréssant. La fin est pour moi un peu rapide, j’aurais aimé quelques chapitres supplémentaires, j’aurais aimé plus de détails et pouvoir comprendre réellement pourquoi Tyler à fait ces choix.
Malgré ces petites longueurs et cette fin un petit peu trop rapide, on ne voit pas le temps passer. On se laisse totalement porter par la voix des personnages qui nous guident à travers cette heure maudite. Le fait justement que tout le livre se déroule simplement sur une heure était quelque chose de très intéréssant et de très prenant.J’étais ravie de voir que l’auteure exploitait ce chemin-là, qu’elle concentrait son intrigue sur un temps limité et que l’on était par conséquent tenu en haleine chapitre après chapitre. J’ai pris plaisir à découvrir chaque page, chaque changement de personnage et chaque relation qu’ils peuvent entretenir les uns avec les autres. C’était vraiment super sympa.

 

 

 

Un autre point que je voudrais mettre en lumière, c’est la multiplicité des thèmes abordés.
Bien évidemment le sujet principal du bouquin reste la fusillade dans ce lycée vous l’aurez compris. Mais on aborde aussi tout un tas d’autres thèmes dont l’homosexualité, la violence, le rejet mais aussi des choses plus légères comme la danse et la gémellité. J’ai adoré ça. J’ai adoré le fait qu’en a peine 300 pages, on puisse ne pas seulement se focaliser sur une seule chose et mettre en relation beaucoup d’autres pour comprendre nos personnages, leur actions et leur manière de penser.
Je pense que vous l’avez compris, « 54 minutes » est pour moi une jolie découverte, malgré quelques longueurs, j’ai passé un agréable moment de lecture. Le fait d’alterner constamment de personnages et d’avoir l’action sur une seule heure m’a beaucoup plu. Ajouté à ça le thème qui m’intriguait beaucoup et la plume très simple et très réaliste cela ne pouvait qu’être une réussite. Certains passages m’ont glacés le sang tant c’était raconté de manière très stoïque et très cruelle. Le personnage de Tyler était vraiment indifférent à tout le mal qu’il causait et je pense que c’était ce qu’il y avait de plus dur dans ce roman. Je vous le recommande bien évidemment !!!!!

 

 

⭐️  CHRONIQUE À RETROUVER ÉGALEMENT EN LIGNE SUR MON BLOG : https://booksandrap.wordpress.com/2017/12/11/54-minutes-marieke-nijkamp/ ⭐️

 

 

 

 

 

Les dernières discussions
Tout afficher >