[AVIS] Alison Germain - Chroniques homérides, Tome 1 : Le souffle de Midas

[AVIS] Alison Germain - Chroniques homérides, Tome 1 : Le souffle de Midas



Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…
 

Je ne vais pas mentir, ce qui a d'abord attisé mon intérêt est l'auteur, Alison Germain. Comme beaucoup de monde, je la suis sur Booktube et quand j'ai su que son premier roman allait sortir, je me suis intéressée à ce sujet. Lorsque j'ai appris qu'il allait traiter des mythologies grecques, mon intérêt n'a fait que grandir. C'est un domaine qui m'intéresse depuis mon enfance.


Malheureusement, je ressors de cette lecture très mitigée.

L'univers m'a intrigué. J'ai beaucoup aimé l'idée de différents pouvoirs en lien avec les dieux et héros grecs. Toutefois, j'ai trouvé qu'il n'était pas assez développé. Je suis restée un peu sur ma faim.
J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux personnages, notamment Louise. Cette dernière m'a même un peu agacée avec certaines de ses réactions.
Ma plus grosse déception reste néanmoins l'intrigue. Je m'attendais à de l'originalité et j'ai finalement retrouvé de nombreux schémas et clichés narratifs déjà présents dans d'autres ouvrages. J'ai également senti plusieurs longueurs dans le rythme de l"histoire.

Je ressors de cette lecture avec l'envie de découvrir la suite de l'histoire de Louise. Cependant, j'ai moins d'enthousiasme que ce que j'avais envisagé.
 
 
Cultura Le Mans
Les dernières discussions
Tout afficher >