[INTERVIEW] Prendre la vie comme elle vient avec Carène Ponte
CharlotteV
Community Manager

Souvenez-vous, en 2021 l'écrivaine Carène Ponte répondait à vos questions à travers une interview vidéo exclusive ! Nous le savons, la communauté adore la romancière pour ses romans feel-good et sa proximité avec les lecteurs. À l'occasion de la sortie de son nouveau roman Prendre la vie comme elle vient le 06 avril 2023, Carène Ponte se livre à nouveau à nous dans une seconde interview.

 

SMT_ACTU_carene_ponte.jpg

  • Bonjour Carène, pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Je m’appelle Carène Ponte, j’ai 42 ans, 2 enfants et je suis romancière. À temps plein depuis juillet 2022, j’en suis fière alors je le crie haut et fort !

 

  • Votre nouveau roman, Prendre la vie comme elle vient, sort le 6 avril. Pouvez-vous le présenter pour donner envie à la communauté de le découvrir ?

C’est un roman qui parle du couple, celui d’Alice et d’Aymeric. Un couple qui s’aime, un couple qui a surmonté des moments douloureux. Ce couple va être mis à l’épreuve : Aymeric va avoir un accident. Et le roman raconte les diverses répercussions de cet accident. Sur Alice, sur Aymeric, sur leur couple.

 

C’est un roman dont la construction est atypique, mais pour le découvrir, il faudra lire le livre !

 

Prendre la vie comme elle vient de Carène Ponte

 

57_9782265156388_1_75.jpgRésumé : La vie d'Alice vient de s'écrouler... Ou peut-être commence-t-elle ?


« Qu'est-ce que je faisais exactement à cet instant-là ?? J'aurai beau me concentrer de toutes mes forces, fermer les yeux pour mieux visualiser, jamais je ne parviendrai à me souvenir. Est-ce que j'avais un livre dans la main ?? Étais-je en train de sourire en pensant à la Toscane ??
On devrait être prévenu que la vie va basculer. Juste pour avoir le temps de graver dans sa mémoire la saveur de l'insouciance ? ».

Le jour où son mari Aymeric est victime d'un grave accident de voiture, Alice voit sa vie s'écrouler. Face à l'incertitude du destin, elle va devoir s'adapter aux épreuves qui croiseront sa route. Et se réinventer, pour que l'espoir triomphe.

 

Disponible au format numérique également 

 

  • Comment vous est venue l’idée de ce nouveau roman ?

Cela faisait longtemps que j’avais envie de traiter du couple, de raconter comment une relation se construit, quelles étapes sont à franchir. J’avais envie de cette construction atypique également, dont je ne peux rien dire sans « divulgacher ». Comment l’on fait face au pire.

 

  • Quelles ont été vos principales inspirations pour écrire ce roman ?

Comme toujours, c’est la vie qui m’inspire. La vie qui fait parfois des coups bas, mais la vie qui toujours s’insinue parmi les gravats.

 

  • Avez-vous des habitudes d’écriture ? Combien de temps mettez-vous à écrire un roman ?

Je ne sais pas si l’on peut dire que j’ai des habitudes d’écriture. J’ai l’impression de ne pas avoir d’indispensable. J’écris de manière aléatoire dans la journée, dans mon bureau (mais ça pourrait être ailleurs), sur mon ordinateur (mais si je n’en avais pas, je pourrais me contenter d’une feuille et d’un crayon). Après, j’aime me fixer un objectif journalier. Peut-être que ça s’apparente à une habitude. Je planifie mes objectifs d’écriture. Une journée réussie est une journée où j’ai écrit 1 000 mots. C’est un chiffre rond, pas trop difficile à atteindre, ça me va.

 

Pour écrire un roman, je mets en moyenne entre 3 et 4 mois.

 

  • Vous écrivez principalement des romans feel-good, envisagez-vous de vous essayer à un autre genre un jour (fantasy, policier…) ?

La question ne se pose pas vraiment ainsi. J’ai des idées d’histoire, et ce sont ces idées qui au bout du compte déterminent le genre. Je ne me dis pas « j’ai envie d’écrire un polar, trouvons une histoire ». Ce n’est pas comme ça que ça se passe pour moi. J’ai un personnage qui m’apparaît, un thème, mon cerveau tricote une histoire et finalement le genre s’impose au bout.

 

  •  Pour finir, avez-vous un récent coup de cœur à partager aux membres de la communauté CulturaLivres ?

J’ai eu un immense coup de cœur pour le dernier roman de Marjorie Tixie À l’encre rouge. C’est un roman sur les relations mère/fille (un thème que j’aime particulièrement). La plume est superbe, les personnages sont forts, l’histoire est à la fois dure et prenante. Un roman que j’ai refermé en me disant que j’aurai aimé l’avoir écrit. 

 

À l encre rouge de Marjorie Tixier 

 

84_9782265156210_1_75.jpgRésumé : Lysiane n'a jamais voulu être mère, et Jolene n'a jamais considéré comme telle cette tornade blonde aux ongles rouges qui débarquait un lundi sur trois à l'auberge de ses parents pour lui couper les cheveux et faire des remarques acides.

L'enfant grandit loin dans sa paisible province pendant que la mère, partie à la ville, s'épuise à combattre des moulins. Jusqu'à ce qu'elle pose les yeux sur cette fille dont elle ne s'est jamais souciée. Et décide qu'elle sera sa revanche sur la vie.

Un conte cruel où les liens du sang déchirent au lieu d'unir, blessent au lieu d'apaiser. Avec en fil rouge la musique, quête de gloire illusoire ou exutoire salvateur.

 

Disponible en version numérique également 

 

 

Retrouvez également Carène Ponte en dédicaces en magasin

- Le 3 juin à Cultura Labège

- Le 17 juin à Cultura Sainte-Geneviève

- Le 24 juin à Cultura Evreux

- Le 29 juin à Cultura Dijon

 

 

Alors, connaissiez-vous Carène Ponte ? Avez-vous déjà lu un de ses romans ? 

25 Commentaires

Les dernières actualités

Tout lire >
Les dernières discussions
Tout afficher >
Ces nuances entre nous de Chihiro Hiro aux éditions Akata   Tome 1 - Série en 4 tomes   3e série que je co...
« Toutes les raisons de s’aimer » de Chihiro Hiro   Tome 1 Série en 12 tomes   Le shojo lycéen ...
« Freanking Romance » de Snailords aux éditions Neotoon   Sans surprise un coup de cœur ! Je l’avais ad...

Les membres favoris du mois

Tout afficher >