"Je revenais des autres", de Mélissa Da Costa

‎22-05-2021 21:49

"Je revenais des autres", de Mélissa Da Costa

Accroche :

"Philippe a quarante ans, est directeur commercial, marié et père de deux enfants.Ambre a vingt ans, n'est rien et n'a personne. Sauf lui.Quand submergée par le vide de sa vie, elle essaie de mourir, Philippe l'envoie loin, dans un village de montagne, pour qu'elle se reconstruise, qu'elle apprenne à vivre sans lui. Pour sauver sa famille aussi.Je revenais des autres est l'histoire d'un nouveau départ. Le feuilleton d'un hôtel où vit une bande de saisonniers tous un peu abîmés par la vie. Le récit de leurs amitiés, doutes, colères, rancoeurs, amours aussi.Le roman des autres, ceux qu'on laisse entrer dans sa vie, ceux qui nous détruisent mais surtout ceux qui nous guérissent. "

(Texte 4e de couverture)

 

 

__multimedia__Article__Image__2021__9782226456120-jEnvie de partager ce livre parce que...

 

...Ce roman ne m'a pas laissé indemne. Déjà, son titre : "Je revenais des autres". Rien à faire, je ne le comprenais pas et cela m'a interpelé. Il s'agit en fait d'un poème écrit par Andrée Chedid :

 

Je revenais des autres chaque fois guéri de moi

A l'abri d'un sourire

D'un geste qui donnait champ

Des moissons d'une parole

Je quittais citernes et mirages

du chagrin pour une sorte de bonheur

Le bonheur?

 

Et, il traduit à la perfection l'essence de ce roman : les relations humaines, celles qui vous blessent, celles qui vous réparent, celles qui durent, celles qui ne seront finalement que temporaires... Mais en fin de compte, c'est la somme de toutes qui vous permettront de vous (re)construire. Pour ma part, ce roman fait partie de ceux qui m'ont réellement touché. Peut-être parce que celui-ci faisait écho à certains souvenirs.

 

... On suit donc Ambre, 20 ans, qui tente de se reconstruire après un drame. Elle accepte un emploi saisonnier dans un hôtel et vit sa souffrance, ses blessures un jour après l'autre. Elle n'a plus goût à rien, elle est comme éteinte. Dans ce brouillard, elle trouvera chaleur et lueur auprès de ses collègues : Tim, Rosalie, Sophie, Andréa, Wilson, Jessy, Anton, Sylvie ou encore Michel. Peu à peu, des liens se tissent, d'autres se tendent, se brisent... Ambre se reconstruit tout doucement, sans même en avoir conscience parfois...grâce aux autres.

 

... J'ai beaucoup aimé l'écriture de Mélissa Da Costa, que je viens de découvrir. De sa plume légère, elle parvient ici à transmettre un panel d'émotions impressionnant. "Je revenais des autres" est le roman des autres, et justement la galerie de personnages que l'on découvre est très belle, profonde même : des optimistes, des solitaires, des écorchés vifs, des épicuriens... mais tous ont ce point commun : tous ont été abimés par la vie.

 

Boîte à outils :

 

- En 3 mots : Intense, sensible, beauté

- Baromètre : ⭐⭐⭐/3

- Le livre "Je revenais des autres", sur Cultura.com