Les dieux sauvages T2 et T3 de Lionel Davoust

Les dieux sauvages T2 et T3 de Lionel Davoust

Bonjour , je poursuis ma chronique des dieux sauvages, si vous n'avez pas lu le premier post vous pouvez le retrouver. 

 

Tome 2 :

À retrouver sur Cultura.com

 

Le royaume de Rhovelle représente l'ultime rempart contre l'avancée de l'armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska. Au sein de la Rhovelle, une ville : Loered, dite le Verrou du Fleuve, qui contrôle l'accès au fleuve sacré Aÿs. Qui contrôle Loered contrôle le fleuve ; qui contrôle le fleuve contrôle la Rhovelle. Mériane, la Messagère du Ciel, a difficilement rassemblé une colonne de ravitaillement à destination de Loered assiégée par les Askalites. Mais une femme, une serfe, une paria, n'a pas voix au chapitre dans un monde d'hommes, fût-elle l'envoyée du grand dieu Wer. Et avant même de défier l'Armée de la Nuit, il lui faudra conquérir le cœur de ses pairs, affrontant d'un même ensemble les préjugés de tout un peuple et les pièges du dieu-démon.
Sur la route du Verrou du Fleuve, son mythe s'écrira avant tout dans le sang, la terreur et la peine.

 

Avis : 

Un second tome bien meilleur que le précèdent, dans cette suite,  Rhovelle va en baver, la question se pose à savoir si Lionel Davoust réussira à tenir le rythme dans les prochain tomes et les Rhovelliens seront ils intéressant à suivre. Certaine des réflexions très modernes font un peu tâche dans le complexe médiévale de l'histoire. L'auteur écrit un roman  mené tambour battant après l'installation des personnages et des forces en présence. L'aventure prend une tonalité bien plus sombre, car la grande majorité prend conscience de la gravité de la situation. Ce tome ne faisait pas beaucoup avancer l'histoire car la trilogie s'est transformée en tétralogie.  Est-ce pour plus de plaisir ? Plus d'attente ? 

 

Tome 3 :

À retrouver également sur Cultura.com

 

 

La ville de Loered, Le Verrou du Fleuve, est en train de ployer sous la pression des armées démoniaques, mi-chair, mi-machine, du dieu Aska.
Affamée, malade, désespérée, la population ne tient plus que par sa foi envers Mériane, l’envoyée du dieu Wer.
Alors qu’au plus hauts échelons du royaume, la reine régente Izara s’efforce de sauvegarder de qu’elle peut encore, le prince Erwel se lance dans un appel désespéré à l’union des provinces pour aider Loered.
Pour espérer survivre, Mériane et les siens n’ont d’autre choix que de risquer d’encourir la colère divine.
Car dans le passé du monde, dans les vestiges anéantis de l’Empire d’Asrethia, repose peut-être une puissance capable de rivaliser avec celle d’Aska.
Tandis que le passé du monde émerge, la réelle nature du conflit qui oppose les dieux rivaux se dessine, et les Rhovelliens affrontent leurs plus terribles sacrifices.
Quand la mort frappe tous les jours, il n’y a pas de héros, pas d’épopée – seulement la nécessité de survivre jusqu’au lendemain.

 

Avis :

Un tome fort obscure car on imagine pas une issue favorable au conflit. Pire, s'il n'est pas perdu par les batailles, il semble bien que les maladies et la famine qui guettent vont s'en charger.  L'auteur intercale des instants de  sa narration en alternant les points de vue nous permet de temps en temps d'échapper à cette ambiance de destruction massive, loin  de cette guerre pleine de fureur, où l'on patauge dans la boue, le sang et la putréfaction.

 

 

 

 

Balises (3)